Le Château de Valmousse s’ouvre au public et à la musique classique

Racheté en 2019 par un investisseur monégasque, ce vaste domaine situé à Lambesc, à 20 km d’Aix-en-Provence, s’ouvre sur l’extérieur. Son propriétaire nourrit en effet de grandes ambitions, notamment sur le plan culturel, avec la création des soirées musicales de Valmousse dédiées à la musique classique et accessibles à un large public 

Etang faisant face au château

Une histoire imprégnée par les arts picturaux 

Les terres de Valmousse, à Lambesc, étaient autrefois placées sous la juridiction des seigneurs de la Barben. Jusqu’à ce que Louis XIV, par lettres patentes du 9 mai 1703, portant la signature de Colbert aux côtés de celle du Roi, les érige en seigneurie en faveur du marquis Balthazar de Bézieux, président de chambre au parlement de Provence.  Ce dernier fit bâtir, en 1704, le château de Valmousse. Hélas, le dernier seigneur de Valmousse mourut en 1774 sans postérité. La propriété connut pendant la Révolution plusieurs propriétaires, avant d’échoir au début du XIXe siècle à Hughes Paul du Queylar, correspondant à l’Institut de France. 

Fontaine bordant la cours intérieure

Son fils Paulin était lié à l’artiste aixois François Marius Granet (1775-1849), peintre néoclassique inspiré par la Renaissance Italienne, conservateur au musée du Louvre et au Château de Versailles, illustre membre de l’Académie des Beaux-Arts et proche de Girodet et d’Ingres. Elève comme lui de Jacques-Louis David, Paulin du Queylar a signé la « Fuite en Egypte » qui surmonte l’autel de la chapelle. On peut également y admirer deux fresques signées Villevieille, un des derniers élèves de Granet. Quant à Granet lui-même, qui a beaucoup séjourné à Valmousse, on lui attribue les fresques murales de l’entrée principale. 

Sculpture aux abords du jardin

En 1875, le domaine est racheté par François Rivoire, président du tribunal de commerce de Marseille. Corinne et Jacques Prunier-Duparge l’ont acquis à ses descendants en 2000 et y ont entrepris de vastes travaux de restauration pour en faire des chambres d’hôte. Le monégasque Yves Naquin a racheté le château en 2019, avec l’ambition de l’ouvrir aux locations saisonnières, aux mariages, réceptions et autres séminaires.

Cours intérieure avec son piano

Musique au Château et démocratisation de l’art

 A côté de ces activités lucratives, le nouveau châtelain souhaite aussi développer une activité culturelle, accessible à toutes les bourses, avec une programmation ambitieuse. Des concerts et spectacles de musique classique (dont il est grand amateur) sont ainsi proposés. Il a rencontré Alexandra Lescure, concertiste, et Etienne Kippelen, musicologue, qui partagent les mêmes ambitions et valeurs. De leur rencontre, sont nées les soirées musicales de Valmousse suivies de cocktails dinatoires. Le tarif est très doux : de 10 à 20€. 

Chopin, une vie en musique

Une des soirées faisait la part belle à Chopin avec la présentation de « Chopin, une vie en musique », un spectacle mêlant théâtre et musique autour de la vie du plus romantique des compositeurs. Une façon de faire découvrir l’œuvre et l’artiste en humour et musique.  A cet effet, a été mis à disposition des artistes le piano à queue Grotrian-Steinweg et l’espace magnifique de la cour intérieure du château, avec ses arbres et son acoustique à nulle autre pareille. Le château dispose également d’un pianoforte Aloys-Biber, de quoi réjouir les concertistes aguerris !

A.Lescure et E.Kippelen

Le partenariat entre le Château de Valmousse et le duo Alexandra Lescure/Etienne Kippelen se poursuit tout au long de l’année avec l’accueil en son sein d’un groupe de jeunes musiciens issus des conservatoires de la région pour une résidence de création mêlant théâtre, chant et musique. Ce projet donnera lieu à une tournée dans les collèges du département afin de sensibiliser les collégiens à la musique classique et démocratiser cet art encore considéré comme élitiste. Et qui de mieux que des jeunes musiciens pour incarner ce projet ? A notre micro, Alexandra Lescure et Etienne Kippelen développent ce projet au long cours et leur partenariat avec le château de Valmousse.

Texte et Interview : Diane Vandermolina/Prise de Vue : Paola Lentini

Plus d’infos sur : http://www.valmousse.com/

Crédit photo : DVDM

Au sujet de Diane Vandermolina

Voir également

Le cinéma grand public se réinvente à l’Artplexe Canebière

Le nouveau complexe multisalles, construit en lieu et place de l’ancienne mairie des 1er et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *