Les collectivités du sud récompensées pour leurs actions en faveur de la biodiversité

Le rideau est tombé à Marseille sur le Congrès Mondial de la Nature mais, sur le terrain, les actions en faveur de la biodiversité en Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur vont se développer, notamment sur les dix-sept nouvelles communes labellisées la semaine dernière « Territoires engagés pour la nature ».

L’Agence Régionale pour la Biodiversité et l’Environnement, présidée par Anne Claudius-Petit et l’Office Français de la Biodiversité dont le responsable régional est Eric Hansen sont à la manœuvre pour les accompagner. D’autres acteurs régionaux, Aurore Asso, élue niçoise à la Mer, Marc Ingelbert directeur d’une carrière à Châteauneuf les Martigues, Jean Jalbert, directeur de la Tour du Valat, Emmanuel Delannoy (PIKAIA), spécialiste du biomimétisme et  Magali Goliard directrice de la Ligue de Protection des Oiseaux illustrent dans les vidéos ci-dessous la mobilisation de toute la région Sud.

Bonnieux, Fréjus, Saint-Paul de Vence… Au total, 17 nouvelles collectivités territoriales en Provence-Alpes Côte d’Azur se mobilisent en faveur de la biodiversité. Un engagement salué par l’Office Français de la Biodiversité qui leur a décerné le label « Territoire engagé pour la nature » lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 7 septembre dernier au parc Chanot de Marseille durant le Congrès mondial de la nature. C’est en formant, en sensibilisant que les gouttes d’eau font les grandes rivières…

Dix-sept communes de Provence-Alpes Côte d’Azur sont venues en 2021 grossir les rangs des collectivités engagées depuis 2019 dans le dispositif national « Territoire Engagé pour la Nature », piloté par l’Office Français pour la biodiversité et décliné localement par l’Agence régionale pour la biodiversité et l’Environnement. 

Sélectionnées par un jury, ces collectivités qui multiplient les actions en faveur de la biodiversité sont labellisées pour trois ans. Un label avec des bénéfices concrets avec la possibilité de bénéficier d’un accompagnement de l’ARBE au montage de projet et intègrent un club visant à favoriser les échanges et le partage d’expérience. Parmi les communes récompensées le 7 septembre lors du congrès UICN à Marseille, Fréjus pour avoir déployé à l’attention de ses élus et agents municipaux un plan de formation de développement durable, formalisé un plan de gestion de ses espaces verts et cessé d’employer les produits phytosanitaires sur ses espaces publics. 

Abeilles et papillons

Une bonne pratique qui peut aisément être dupliquée ailleurs. Toujours dans le Var, Puget-sur-Argens a réalisé un atlas de la biodiversité communale et créé un jardin potager à la fois naturel et partagé. D’autres initiatives ont été impulsées par cette commune de 8 200 habitants telles que l’organisation de randonnées nature ou encore la mise en place de gestion différenciée des espaces verts. 

À Saint-Paul de Vence, outre l’atlas biodiversité, la commune azuréenne a décidé de réviser son plan local d’urbanisme et son projet d’aménagement et de développement durable pour y intégrer ces enjeux de biodiversité. 

Agir sur le PLU c’est également l’option de Mallemort qui sensibilise sa jeunesse à travers des actions en faveur de l’environnement. Si les abeilles sont également reines dans certaines communes labellisées (Revest des Brousses, Saint-Chamas), Val Buech sur Méouge a opté pour un jardin à papillons !  

Nathalie Bureau du Colombier 

Au sujet de Killian Blisson

Voir également

Avec le projet « Grandir », le Groupe La Varappe pousse à jouer collectif pour l’embauche

« Grandir » est un projet d’innovation sociale porté par le Groupe « La Varappe » spécialisé depuis 1992 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *