Accueil / Actualités / Le Roadshow F1 c’est fini, place au GP France F1 le 23 juin

Le Roadshow F1 c’est fini, place au GP France F1 le 23 juin

ET oui c’est fini…mais cela annonce le grand événement de notre région Sud, le futur Grand Prix de France de F1 2019 qui aura lieu le week-end du 23 juin sur le circuit du Castellet.

Bilan du Raodshow F1:

Et les dernières démonstrations  :

LA LONDE, UN AIR DE MONACO

C’est au bord de la Méditerranée que le pilote russe Sergey Sirotkin s’est élancé ce samedi en fin de matinée pour parcourir plusieurs tours d un circuit original et éphémère en bordure du port Miramar à La Londe les Maures.
Sens du détail… un S a même été tracé pour rappeler les virages autour de la Piscine à Monaco….
L’étape était d’autant plus incontournable que le premier magistrat de la ville, François de Canson est aussi le président du CRT comité régional du tourisme et, qu’ à ce titre, il peut évaluer mieux que personne l’impact du retour du Grand Prix de F1 sur l’économie de la région Sud.

La petite histoire ne dira pas si le maire avait prévu des plongeurs comme à Monaco…. on se souvient en effet que deux pilotes: Ascari en 1955 et Hawkins dix ans plus tard ont être repêchés dans le port de la Principauté après des sorties de route spectaculaires mais qui comptent finalement parmi les moins dramatiques de la saga de la F1 !

Le roadshow du Grand Prix de France était ce jeudi 9 mai à Brignoles où a été honorée la mémoire de Jules Bianchi.

C’est à ce pilote exceptionnel et grand espoir de l’écurie Ferrari que Brignoles rend hommage aujourd’hui à quelques semaines d’un Grand Prix de Monaco.

Pour l’occasion, la municipalité donne le nom de Jules Bianchi à une place de la ville, le jour même où la F1 rugit dans les rues de la cité des Comtes de Provence.

Ce mercredi 8 mai, le roadshow du grand prix de France de F1 a fait escale à Aix-en-Provence dans les nouveaux quartiers malgré un temps voilé. La maire Maryse Joissains Masini nous parle de sa joie de recevoir cette démonstration dans sa ville.

Aix-en-Provence a vibré au son de la Formule 1 avec un circuit aménagé au cœur de la ville entre le Grand Théâtre de Provence et le Pavillon Noir. Le pilote russe Sergey Sirotkin a réalisé les démonstrations.

La tournée des shows de F1 a continué ce dimanche à Toulon malgré le vent, et une démonstration par un jeune espoir Victor Martins.

Alain Prost, surnommé le professeur, quatre fois champion du monde de Formule 1 ici fois vainqueur du Grand prix de France, était ce samedi 4 mai à Salon de Provence pour assurer la promotion du Grand prix de France de Formule 1 au cours d’une des dix étapes avant premières dans la Région Sud.

Alain Prost est également un des meilleurs ambassadeurs de Renault Sport sur ces roadshows qui rassemblent plusieurs milliers de personnes autour de la passion du sport automobile.

 

Le nord des Bouches-du-Rhône accueillait ce vendredi 3 mai un roadshow en avant-première du Grand prix de France de Formule 1, du 21 au 23 juin, sur le circuit du Castellet.


C’est au jeune pilote lyonnais Anthoine Hubert, champion du monde de GP3 l’année dernière, et grand espoir de la Renault Sport Academy, qu’a été confiée la voiture de Formule 1, pilotée il y a quelques années par le champion du monde Kimi Raikkonen et le pilote français Romain Grosjean, pour se glisser dans les rues pavées de Châteaurenard. Cette journée est avant tout une belle fête populaire, comme l’illustre l’interview de jeunes passionnés de F1, les commentaires de Gilles Roche, l’animateur des roadshows et l’enthousiasme de Marcel Martel, maire de Châteaurenard.

 

Ce mercredi 1er mai, le pilote australien de Renault Daniel Ricciardo, vainqueur de 7 grands prix de F1 était en démonstration sur la promenade des Anglais dans la Ville de Nice pour le deuxième roadshow du Grand Prix de France F1 2019 dans la Région Sud.

 

C’est le 27 avril à Gap qu’a commencé dans la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur la série d’avant-premières du Grand Prix de France de Formule 1 2019 qui se courra sur le circuit Paul Ricard, au Castellet, du 21 au 23 juin.


Ces road-shows permettent aux habitants de la région de participer à ce grand événement en découvrant dans un village exposition tous les à-côtés de la Formule 1 , et plus généralement du sport automobile en circuit. La présence importante de Renault Sport qui propose un véritable stand avec notamment la possibilité pour certains visiteurs de changer les pneus d’une voiture de course, comme s’ils étaient au cœur d’un Grand Prix, donne une dimension très professionnelle et participative à l’événement.
Deux grandes filières économiques potentielles de notre région ont leur place dans cet événement festif.
Citons d’abord l’automobile, puisque la région Sud compte sur les retombées du Grand Prix de France pour construire et dynamiser une filière relativement peu présente, malgré quelques sociétés très pointues comme ORECA.


Il y a ensuite le e-sport. Avec sa capacité à séduire jeunes et moins jeunes dans une approche spectaculaire de la compétition qui ne doit pas être opposée à l’activité physique, cette branche spécifique du numérique peut être génératrice de nombreux emplois et elle se développe fortement dans la Région Sud . Le succès des simulateurs qui occupent deux tentes entières dans le village laisse espérer un véritable essor.

Mais bien sûr, l’impact le plus immédiat est touristique. Le Grand Prix de France Formule 1 attire des spectateurs du monde entier, des personnalités, des télévisions et contribue à la promotion internationale de la Région Sud.
Il est bien qu’avec l’organisation de ces roadshows, la population locale y soit directement associée.

Crédit photo en une : Jérémy Foucart

 

 

Au sujet de MProvence

Voir également

Martine Vassal accélère sa campagne avec l’économie à Ici Marseille avec Stéphane Soto

Martine Vassal était ce mardi 3 décembre dans les quartiers d’Euroméditerranée pour visiter Ici Marseille …