Accueil / Actualités / Carrese Noir

Carrese Noir

Noir, à l’image des ses romans policiers ou des téléfilms qu’il écrivait ou réalisait, noir comme Fleuve Noir , l’éditeur de « Filet garni » ou de « Pet de mouche et la princesse du désert », noir comme l’encre des dessins qu’il croquait allègrement au détour d’une séance de dédicaces, noir comme son humour, noires comme nos pensées ce matin à l’annonce du décès de Philippe Carrese….

Philippe est parti, vite, trop vite, comme emporté par le violent mistral de ces derniers jours, qui a donné toute sa lumière à la Provence, à la Méditerranée, à cette ville de Marseille où il est né il y a soixante deux ans à peine et que Philippe louait, égratignait, admirait, vilipendait… mais sûrement aimait mieux que personne d’autre.

Journaliste, écrivain, scénariste réalisateur, conférencier conteur, dessinateur, Philippe Carrese avait le talent rare de maîtriser autant la plume que le micro ou la caméra.
Touche à tout magnifique, observateur précis des microcosmes locaux comme des évolutions consuméristes de notre société, il savait aussi se détacher, prendre du recul pour mieux argumenter.

Sa silhouette bonhomme, sa faconde, l’impression après deux minutes de discussion qu’on était admis dans le Oai, l’engatse et le sound system, ses analyses précises bien qu’empreintes de doutes sur les situations locales, tout chez Philippe Carrese créait le contact.

Je me souviens d’une anecdote : il y a quelques années, à l’invitation du Rotary, Philippe avait lu une dictée, un samedi après-midi. Sa bienveillance, sa gentillesse, son empathie, sa compassion en quelque sorte avec les participants avaient rendu l’après-midi délicieuse.

On imagine aujourd’hui Philippe ayant rejoint Jean Claude Izzo et tant d’autres, partageant les nouvelles du coin, écrivant ensemble leurs prochains opus, et ciselant de fabuleux portraits avec le sens de la formule.

Ah, cette description du Jarret, « le Monthléry habituel des R 12 orange à jante large qui se font Le Merlan- Les Goudes en moins de 10 minutes » !
Mais autres temps, autres mœurs, la L2 est passée par là, nous devons revoir nos habitudes…

Plus Belle la vie, ?, ….pas sûr aujourd’hui…

Merci pour tout Philippe, les livres, les dessins, les films.,les émissions de radio, les séries feuillletons télé…

Adesias pitchoun

Yves Blisson

Réaction d’Elsa Charbit, présidente du Club de La Presse Aix-Marseille Provence

Au sujet de MProvence

Voir également

Le Roadshow F1 c’est fini, place au GP France F1 le 23 juin

ET oui c’est fini…mais cela annonce le grand événement de notre région Sud, le futur …