A Ollioules, la Chambre d’agriculture s’engage sur les ZAP

Les communes d'Ollioules, La Seyne-sur-Mer, Six-Fours les-Plages et la Chambre d'Agriculture du Var viennent de s'engager à préserver le foncier agricole et redynamiser l'agriculture locale en créant trois zones agricoles protégées (ZAP) sur un même bassin

économie

 

Avec la signature de ces conventions le 17 janvier, les partenaires se sont engagés sur un travail de protection du foncier agricole à l’échelle des trois communes, soutenu par la Métropole Toulon Provence Méditerranée.

L’objectif est de développer une politique agricole qui concoure à la remise en culture des secteurs en friche et qui appuie le projet alimentaire de territoire porté par la Métropole, par la pérennisation du foncier agricole et le redéveloppement de l’agriculture.

En lien avec le projet alimentaire de territoire

Le territoire ouest Métropolitain,, composé des communes d’Ollioules, La Seyne-sur -Mer et Six-Fours-les-Plages était autrefois très centré sur cette activité. Par sa situation périurbaine, à mi-chemin entre les métropoles marseillaise et toulonnaise, les communes ont vécu une croissance importante de leur population ces trente dernières années aux dépens des espaces agricoles, fortement soumis à une pression foncière qui persiste aujourd’hui.

Malgré tout, la commune d’Ollioules possède une tradition agricole, notamment autour du maraîchage, de la viticulture et de l’horticulture et les communes de Six-Fours-les-Plages et La Seyne-sur-Mer possèdent encore quelques espaces agricoles dispersés sur leur territoire.

Fortes de ces constats et compte tenu du potentiel agronomique des terres, les communes soucieuses de pérenniser la vocation des espaces agricoles communaux souhaitent engager une réflexion sur l’opportunité de mettre en œuvre un outil de protection renforcé comme les zones agricoles protégées (ZAP), avec l’appui expert de la Chambre d’agriculture. Cette réflexion sera conduite sur l’ensemble des trois communes du bassin pour anticiper les évolutions à long terme.

Au terme de ce processus, les signataires de ces conventions devront élaborer un projet agricole en lien avec le projet alimentaire de territoire.

Redynamiser l’agriculture

Du diagnostic aux propositions d’intervention foncière, la mise en œuvre de ces conventions a été confiée à la Chambre d’Agriculture, qui accompagnera les communes dans la mise en place de la ZAP, avec pour objectif ultime la redynamisation de cette filière traditionnelle.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.