Les centres-villes toujours plébiscités pour les cadeaux de fin d’année

Selon un sondage en ligne réalisé par MProvence fin décembre, les consommateurs Provençaux ont continué de privilégier les centres-villes à 53% pour leurs achats de Noël et du Nouvel An. Les commerçants souffrent néanmoins de la concurrence accrue des sites marchands en ligne, les consommateurs ayant le clic plus facile depuis les confinements.

économie

Avec la pandémie, difficile de comparer les actes d’achat d’une année sur l’autre. Pour les fêtes de fin d’année 2021, 53% des personnes ayant répondu au questionnaire MProvence ont toutefois privilégié les centres-villes, devant les centres commerciaux (23%) et les achats sur Internet – 15%, dont 9% sur le site du leader mondial du e-commerce, Amazon. « Nous ressentons la montée en puissance des achats sur Internet, en particulier auprès des consommateurs de 18 à 30 ans. Avec les fermetures administratives des centres commerciaux pendant les confinements, les clients ont redécouvert leur centre-ville. », souligne Audrey Lucchinacci, présidente de la Fédération des commerçants des Bouches-du-Rhône.

Centre-ville pour les achats spécifiques de qualité

Les clients ont été au rendez-vous en décembre, résume Guillaume Sicard, président de la Fédération de Marseille Centre, qui fédère 600 commerces et associations de commerçants. Selon lui, nous avons bien travaillé et ressenti un soutien des consommateurs, même si ces derniers jours de décembre la situation se tend à cause de la pandémie ». Un achat local stimulé par la Chambre de commerce Aix-Marseille Provence, à l’initiative de Treize Local, un chéquier délivré par les entreprises pour leurs salariés. « Les clients optent pour le centre-ville pour des achats spécifiques et de qualité comme les magasins de bouche, la vaisselle, les bijoux », souligne ainsi Marie Bagnoli, vice-présidente de l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône et présidente de l’association des commerçants de la rue Grignan, à Marseille.

Commerce a Marseille

« Les éboueurs ont savonné la planche »

Avec un cœur de ville largement piétonnisé et apaisé, de nombreuses animations (patinoire, Foire aux Santons…) et décorations, la grande affluence était annoncée, mais la grève des éboueurs a joué les trouble-fête, au grand dam des commerçants de la rue Grignan. « C’est une honte, estime Marie Bagnoli. Nous avons parié sur 2021 pour nous reconstruire, et les éboueurs nous ont savonné la planche. Le 24 décembre, des montagnes de poubelles jonchaient les rues de Marseille. Heureusement que nous avions bien travaillé juste avant », soupire-t-elle.

La réquisition des éboueurs par la Métropole et la gratuité des parkings de l’hyper-centre avant Noël a permis de limiter la casse. Certains consommateurs ont néanmoins mis le cap sur les zones commerciales. Les 500 commerçants installés sur 350 000 m2de Plan-de-Campagne ressentent malgré tout une baisse de régime, en dépit de la décision prise en 2020 d’être ouverts sept jours sur sept. « Fréquentée en temps normal par 100 000 visiteurs par jour avec des pics de fréquentation à certaines heures, la zone bénéficie désormais d’un étalement des visites », analyse Damien Ray, président des commerçants de Plan de Campagne.

Le centre-commercial des Terrasses du Port à Marseille

Plan de campagne en baisse

« Heureusement que les gens du sud ont la culture shopping dans le sang ! souligne de son côté Julie Becart, directrice du centre commercial Avant Cap, qui abrite à lui seul 115 des 500 commerces de Plan de Campagne. Selon elle, nous pouvons compter sur des clients fidèles qui apprécient la promenade.  Cependant, la fréquentation a diminué comparé à 2020. Avec les fermetures à répétition, les gens ont pris l’habitude d’acheter sur Internet. Les enseignes se sont adaptées et effectuent beaucoup de ventes en click and collect.  C’est devenu un moyen de consommation à part entière qui développe la vente additionnelle », constate-t-elle.

Entre la crainte des rassemblements, le télétravail et la concurrence des nouveaux centres commerciaux, notamment dans les Alpes de Haute-Provence et Hautes-Alpes, les commerçants des Bouches-du Rhône accusent in fine une baisse d’activité, avec un panier moyen qui diminue. « Les gens ne font plus de folie, ils sont prudents », commente Audrey Lucchinaci. En tête des ventes, l’aménagement intérieur, la cuisine, la décoration, le digital et les produits high-tech. Si les consommateurs sont au rendez-vous, ils sont donc moins dépensiers que les années précédentes.

Village des marque sà Miramas
Le Village des Marques à Miramas

Hausse de 15% de la fréquentation du Village des Marques de Miramas

« Sur le textile, l’ouverture du Village des Marques nous a fait beaucoup de mal et Internet casse les prix », complète Damien Ray. Ouvert il y a seulement quatre ans à Miramas, le Village des marques bénéficie encore de l’effet nouveauté. Fréquentées par 2,5 millions de clients par an avant la pandémie, les 110 boutiques attirent beaucoup de visiteurs qui apprécient les commerces en extérieur depuis l’apparition du virus et de ses variants.

En 2021, la fréquentation a progressé de 15% comparée à 2019. La directrice de McArthurGlen Provence, Michela Frattini, analyse trois tendances : « En 2021, les visiteurs ont préparé leurs achats de fin d’année bien plus en amont dans l’année que d’habitude. Dès septembre, octobre, des clients m’ont indiqué effectuer leurs achats de Noël. Ensuite, nous avons mis en place une carte cadeau valable dans tous les boutiques. Cette carte a connu une progression de 30%, car elle permet de faire un cadeau qui plaît à coup sûr ! Enfin, la maison est au cœur de toutes les attentions ». Un outlet qui attire une clientèle locale, nationale et européenne.

Quant aux soldes dont le coup d’envoi  sera donné le 12 janvier, c’est la grande inconnue, même si les commerçants marseillais et de Plan-de-Campagne font preuve de pessimisme au regard de la concurrence annuelle d’Internet et des promos toute l’année du village voisin…

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.