Arnaud Murgia nouveau président du Parc National des Ecrins

Fin décembre, les administrateurs du Parc national des Écrins ont élu leur nouveau président : Arnaud Murgia, maire de Briançon et conseiller départemental des Hautes-Alpes. Un nouveau président pour un conseil d’administration renouvelé à 40 % cet automne. Gestion de la surfréquentation, réhabilitation des refuges et rayonnement du parc national figureront parmi les priorités du nouveau président pour les six ans à venir.

société

Arnaud Murgia était le seul candidat déclaré à la succession de Bernard Héritier, maire démissionnaire de Valjouffrey (Isère) et président du conseil d’administration du parc depuis 2015. Élu dès le premier tour du scrutin, Arnaud Murgia impulsera désormais les orientations politiques du Parc. C’est en tant qu’élu départemental des Hautes-Alpes qu’il siège au conseil d’administration du parc national.

Un lieu de débat avant tout

Après avoir chaleureusement remercié ses pairs pour son élection, Arnaud Murgia a présenté sa vision de sa nouvelle mission : « Nous n’avons pas forcément tous ici les mêmes opinions et les mêmes parcours. Je suis attaché à ce que le conseil d’administration reste un lieu de débats, toujours, mais de clivages, le moins possible. À nous de rester fiers et forts dans nos convictions tout en essayant de placer le conseil d’administration un peu au-delà de tout ça ».

Le nouveau président du conseil d’administration a ensuite exposé les sujets forts auxquels il s’attachera particulièrement pendant son mandat : la gestion de la sur-fréquentation des sites majeurs du parc national, pour continuer à faire rayonner le territoire tout en le protégeant ; la réhabilitation des refuges et l’identité du parc national.

Il a également souligné l’importance de défendre les personnels et les moyens du parc national : « Le lent et long travail de construction du parc ne peut être effiloché demain ».

La parité hommes/femmes respectée

Cette élection fait suite à un renouvellement à 40 % des administrateurs avec un objectif – atteint – de parité femmes-hommes. Le nouveau conseil est donc composé de 56 membres représentant l’État, les collectivités locales, la société civile et le personnel.

C’est un de plus que sous la précédente mandature car à la suite de la fusion de Vallouise et de Pelvoux, le maire de la nouvelle commune rejoint les maires de la Chapelle-en-Valgaudemar et de Saint-Christophe-en-Oisans en tant que membre de droit du conseil d’administration.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *