BpiFrance s’ancre à Casablanca pour mieux installer sa marque

Après l'implantation récente d'un bureau à Casablanca, BpiFrance veut inspirer et connecter les entreprises françaises et africaines lors d'un forum organisé dans la capitale économique marocaine en juillet 2022. Une délégation du réseau Africalink sera présente.

économie

Après Abidjan (Côte d’Ivoire) en juin 2021, et en attendant Nairobi (Kenya) en 2023, BpiFrance organisera, le 4 juillet 2022, la seconde édition de sa manifestation « Inspire & Connect » à Casablanca. Elle sera dédiée, pour la première fois, à la Méditerranée.

La banque française d’investissement s’est implantée dans la capitale économique marocaine voici trois mois. « En deux ans, trois bureaux de BpiFrance ont ouvert en Afrique« , commente Tiny Doucende-Ramirez, déléguée International région Sud. Cette stratégie a été initiée en 2018 avec l’inauguration des locaux d’Abidjan, puis de Nairobi, Dakar (Sénégal).

Ces quatre antennes en Afrique constituent autant de relais sur place pour la banque. Et l’appuient dans sa vocation d’accompagner directement les entreprises françaises sur ce continent, de la phase de prospection à la phase d’implantation grâce à une gamme de produits financiers complémentaire au marché bancaire traditionnel.

Cet évènement Inspire & Connect a été créé pour « installer la marque BpiFrance« , affirmait Arnaud Floris, responsable régional Afrique de l’Ouest et centrale de BpiFrance, lors de son passage à Marseille, mercredi 25 mai 2022. Organisateur de la précédente édition à Abidjan, il a passé le flambeau à Mael M’Baye, son homologue pour l’Afrique du Nord. Ce forum vise aussi à développer des courants d’affaires interculturels et internationaux. « Nous voulons agir en temps que réseau social pour connecter les entreprises françaises et africaines« , souligne Mourad Chouiqa, responsable régional pour l’Afrique de l’Est et du Sud.

Africalink tisse des liens avec BpiFrance

« La région Provence-Alpes-Côte d’Azur sera la plus représentée à Casablanca », se félicite Tiny Doucende-Ramirez. « Une délégation d’Africalink viendra à cet évènement« , assure Denis Bergé, délégué général de cette communauté des entrepreneurs européens et africains. « Une vingtaine de nos membres sont Marocains. C’est l’opportunité de les présenter à BpiFrance ainsi qu’aux entrepreneurs de la sous-région pour faire du business, valoriser notre dynamique au Maroc et nos adhérents dans ce royaume« .

Née en 2017 et comptant aujourd’hui 200 membres dont 35% de Pme africaines,

Les prémices ont justement été amorcés, mercredi 25 mai 2022 à Marseille. Lors d’une réunion au siège régional de la banque française d’investissement, les délégués régionaux de BpiFrance basés en Afrique ont présenté la situation économique et les principales opportunités dans plusieurs pays aux membres d’Africalink.

« BpiFrance a une volonté très forte de développer ses actions sur le continent. Cela nous intéresse sur plusieurs points« , indique Denis Bergé. « Nous pouvons venir en complément de leurs initiatives, car nous sommes constitués de Pme et nous travaillons dans les deux sens: nord-sud, mais aussi sud-nord. Ils sont demandeurs de notre approche très terrain et de notre connaissance des écosystèmes de Pme africaines« , détaille le délégué général d’Africalink. « Nous voulons bénéficier de leur impact en terme de communication et de lobbying pour nos membres ici en France et sur le continent africain« , poursuit Denis Bergé. Il évoque la possibilité qu' »Africalink et BpiFrance puissent  œuvrer ensemble sur de nouveaux projets, notamment sur le financement des Pme en Afrique, par exemple. »

Venant de se doter d’une nouvelle présidence (Hicham El Merini et Panayotis Liolios ont succédé en mars 2022 au président-fondateur Yves Delafon), Africalink planifie avec la Chambre de commerce et d’industrie métropolitaine Aix-Marseille-Provence la fondation d’un lieu d’accueil des entreprises africaines dans la cité phocéenne. Prévu à l’été 2022, le projet, baptisé Afric’Agora, semble prendre un peu de retard. « Pour des raisons administratives« , confie l’un de ses promoteurs. Sa localisation précise est toujours gardée secrète.

Frédéric Dubessy

Photo de une : Mourad Chouiqa, responsable Afrique de l’Est et du Sud BpiFrance, et Arnaud Floris, responsable Afrique de l’Ouest et centrale, ont, avec Tiny Doucende-Ramirez, déléguée International région Sud de BpiFrance, dressé un panorama économique de la situation dans ce continent face aux membres d’Africalink ©F.Dubessy

Econostrum

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.