Christine Mamy, Anne Carpena et Kristin DeGeorge ricochent sur la Méditerranée

Trois femmes artistes exposent leurs œuvres inspirées par la Grande Bleue, à l'Estaque jusqu'au 13 juillet.

culture

Les femmes ne regardent jamais la mer de façon indifférente”, assure Dominique Thireau dans le texte qui accompagne l’exposition Ricochets sur la Méditerranée, au pôle des arts visuels de l’Estaque, dans le 16e arrondissement de Marseille, jusqu’au 13 juillet.

Il est vrai que le lieu, au creux des pierres chauffées à blanc par la canicule, se prête merveilleusement au jeu. Entre les platanes, le pôle des arts visuels de l’Estaque ouvre grand ses portes, en quête de courant d’air, sur une mer complètement cramée par le soleil.

Christine, Anne et Kristin, semblent toutes trois sortir de l’eau pour nous raconter les rivages de la Méditerranée. “Dans leurs oreilles résonne encore le chant des sirènes, et elle confient à leur toiles et à leurs estampes l’écho des sauvages opacités, l’aquarelle des transparences marines”, écrit encore Dominique Thireau.

Ricochets est consacrée à la mer. Celle des histoires autant que celle des rêves.

Christine Mamy aborde ainsi la Méditerranée comme une nature monumentale qui plonge en contemplation. L’horizon, l’immensité de l’élément liquide en mouvement semblent nous regarder passer sur ses toiles où les coups de pinceaux rappellent que le vent est aussi une lumière caressante.

Sans titre, de Christine Mamy

Pour Kristin DeGeorge, la Méditerranée se meut en espace d’échange. Dans son oeuvre, l’amphore, sans cesse recomposée, dupliquée, magnifiée, raconte les longues routes de navigation, le troc, l’assemblage heureux et inattendu, et la nécessité de la rencontre de ses deux anses.

Amphore, Kristin DeGeorge

Anne Carpena a quant à elle choisi le bleu et les eaux aux reflets de mercure, peuplées par des figures mythiques qui invitent à plonger dans la mer comme on plongerait dans un espace en soi même. Un espace primordial, hors du temps et des choses, incandescent comme de l’eau au soleil.

Apesanteur, Anne Carpena
Où ?
Au pôle des arts visuel de l’Estaque
Adresse : 90 Plage de l’Estaque, 13016 Marseille.
Quand  ?
Du 2 juillet 2022 au 13 juillet 2022
10h-12h/13h-18h en semaine
fermé le mercredi
10h-13h/14h-18h samedi et dimanche.
Combien ?
C’est gratuit !

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.