CMA CGM hisse le pavillon de la formation avec Tangram

CMA CGM écrit à Marseille une nouvelle page de son aventure, débutée en 1978, en bâtissant un centre de formation au transport, à la logistique et à l’innovation. Tangram ne sera pas seulement maritime et devrait concerner tous les modes de transport, y compris spatial. Baptisé en référence à un jeu chinois, ce centre devrait accueillir sa première promotion en septembre 2023, au terme de près de trois ans de travaux sur le site de l’École Nationale Supérieure Maritime de la Pointe-Rouge, aux portes des Calanques.

économie

Ce 1er mars 2022, Rodolphe Saadé, président directeur général du groupe CMA CGM, a posé la première pierre de Tangram, le futur centre de formation et d’innovation de la compagnie maritime.

« Résolument tourné vers l’avenir, Tangram rassemblera les experts du groupe, mais aussi des start-up, des chercheurs et d’autres entreprises, venus du monde entier, partageant avec nous la volonté d’inventer les solutions d’avenir dans le domaine du transport maritime, terrestre et aérien, ainsi que la logistique », a déclaré Rodolphe Saadé.

Trop à l’étroit dans l’imposante tour dessinée par Zaha Hadid, la CMA CGM Acadamy emménagera en 2023 sur le campus de l’ENSM dans le cadre d’une convention d’occupation temporaire de cinquante ans. L’armateur —qui figure dans le trio de tête des lignes maritimes régulières conteneurisées mondiales avec Maersk et MSC— a détaillé ses ambitions pour ce site emblématique.

Sur les 7 500 m2 répartis en cinq bâtiments, la formation occupera la plus grande place avec 2 500 m2 sur trois étages pour accueillir chaque jour 90 personnes. 20 salles de formation, deux salles pour les cours à distance et trois simulateurs de passerelle, de moteur au gaz.

Les 110 000 salariés dont 2400 à Marseille sont concernés dans le cadre de la formation continue dispensée par l’armateur sur place et en visio. Outre le développement des compétences, CMA CGM fera de ce site un haut lieu d’innovation. « Le projet s’articule autour de la mobilisation de l’intelligence collective, de la rencontre des compétences et de l’ouverture sur le monde de demain », précise le groupe. « Notre objectif consiste à nous ouvrir au maximum avec l’École de la Marine Marchande et d’aller vers d’autres compétences. Avec l’Innovation hub, nous voulons anticiper les tendances de demain dans la supply chain », indique Massimo Magnifico qui a succédé à Mathieu Somekh à la direction de Ze Box, l’incubateur de CMA CGM.

L’innovation et le transport jusque dans les étoiles, avec quelques mètres carrés réservés à la recherche spatiale. Le site accueillera également un Centre de Formation d’Apprentis pour répondre aux métiers en tension.

« Nous construisons le futur en conservant les racines »

« Nous construisons le futur en conservant les racines. La bastide historique, propriété des Noilly Prat qui fabriquaient la liqueur, va devenir un lieu réceptif qui accueillera des gens du monde entier », annonce l’architecte mondialement connu Jean-Michel Wilmotte.

Le site accueillera notamment le futur Institut de la transition éco-énergétique du maritime, porté sur les fonts baptismaux par l’Etat et le Cluster Maritime Français, lors du One Ocean Summit en février 2022 à Brest. « Cette académie sera le point de départ d’une formidable aventure humaine fondée sur un esprit pionnier et innovant en faveur d’une société plus verte et plus bleue qui s’inscrit parfaitement dans notre projet municipal. Cette école a été pensée pour sensibiliser les petits Marseillais et petites Marseillaises aux métiers de la mer et à la défense du patrimoine marin et sous-marin et sera le point de rencontres de celles et ceux qui portent en eux le désir de transformer leur secteur d’activité », a déclaré le maire de Marseille, Benoît Payan.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des Transports. ©NBC

En visite deux jours à Marseille et Arles, notamment pour annoncer des mesures financières incitatives au report modal aux côtés de CMA CGM, avec une prise en charge du surcoût de la manutention des conteneurs sur barge (50€ par mouvement de boîte), Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des Transports, a salué cette nouvelle initiative en rappelant que l’armement avait été précurseur dans la décarbonation du secteur en commandant les premiers navires au GNL. « La maison CMA CGM a pris l’habitude de relever tous les défis avec brio », a-t-il souligné.

Fort d’une flotte de 545 navires, le Groupe a transporté en 2020 près de 21 millions de conteneurs Evp. La filiale Ceva Logistics transportant chaque année 400 000 tonnes de fret aérien et 2,8 millions de tonnes de fret terrestre.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.