L’Égypte se lance dans la grande vitesse ferroviaire avec Siemens Mobility

La signature d'un contrat de 8,1 milliards d'euros avec Siemens Mobility, doit permettre à l’Égypte de se doter d'un système ferroviaire à grande vitesse de 2000 km qui desservira soixante villes à travers le pays

économie

L’Autorité nationale égyptienne pour les tunnels (NAT) a finalisé, lundi 30 mai 2022 avec l’Allemand Siemens Mobility, un contrat d’installation, de mise en service et de maintenance pendant quinze ans d’un système ferroviaire à grande vitesse de 2 000 km. Il atteint un montant total de 8,1 mrds€, dont 2,7 mrds€ avait déjà été paraphés entre les deux partenaires, en septembre 2021, pour une première ligne.

Associée aux Égyptiens Orascom Construction et The Arab Contractors, la division Transport du groupe allemand Siemens (qui avait tenté de fusionner avec le Français Alstom début 2019) va relier par voie ferrée soixante-villes (couvrant 90% de la population égyptienne) avec des trains pouvant rouler jusqu’à 230 km/h. Ce réseau offrira 500 millions de trajets par an. Le projet comprend trois lignes: « Suez Canal on rails » (« Canal de Suez sur rail »), déjà annoncée pour un montant de 2,7 mrds€ en septembre 2021, et deux nouvelles.

La première, « Suez Canal on rails », desservira les villes portuaires d’Ain Sokhna sur la mer Rouge à Marsa Matrouh et Alexandrie sur la Méditerranée, soit un total de 660 km de voies ferrées.

Les deux autres couvrent une distance de 1 100 km et de 225 km. L’une reliera le Caire à Abu Simbel, près de la frontière soudanaise et assurera donc une meilleure connexion entre la capitale et les centres économiques du Sud du pays. L’autre réunira les sites archéologiques de Louxor à Hurghada, au bord de la mer Rouge, et sera également utilisée pour le transport de marchandises et de matériaux entre le port de Safaga et l’intérieur des terres.

40 000 emplois directs créés en Égypte

« Le réseau entièrement électrifié permettra de réduire les émissions de carbone de 70% par rapport au transport actuel par voiture ou par bus, ce qui contribuera aux efforts de l’Égypte pour transformer sa mobilité en une mobilité plus durable« , indique un communiqué de l’industriel allemand.

Siemens Mobility livrera en outre quarante-et-un trains à grande vitesse Velaro à huit voitures, quatre-vingt-quatorze rames régionales Desiro à grande capacité composées de quatre voitures et quarante-et-une locomotives de fret Vectron.

Pour honorer l’ensemble de ce contrat, le consortium constitué va créer 40 000 emplois en Égypte, auxquels il faut ajouter plus 6 700 emplois chez les fournisseurs égyptiens et indirectement dans l’économie égyptienne.

Il s’agira du sixième plus grand système ferroviaire à grande vitesse au monde et de « la plus grosse commande de l’histoire de Siemens« , souligne Roland Busch, Pdg de Siemens AG. « Le nouveau réseau de trains électrifiés vient consolider la coopération fructueuse entre l’Égypte et l’Allemagne dans le domaine des infrastructures et représentera un ajout précieux au système de transport ferroviaire en Égypte, en Afrique et au Moyen-Orient », commente le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Frédéric Dubessy

Photo de une : Siemens va fournir 41 trains à grande vitesse, 94 trains régionaux et 41 locomotives de fret (photo: Siemens)Siemens va fournir 41 trains à grande vitesse, 94 trains régionaux et 41 locomotives de fret (photo: Siemens)

Econostrum

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.