French Tech Rise : les cinq start-up de la Côte d’Azur ont été choisies

économie

Le 6 décembre, cinq start-ups de la French Tech Côte d’Azur tenteront leur chance lors du French Tech Rise à Paris. L’occasion de décrocher des financements et de pérenniser des projets attractifs. 

On connait les cinq pépites qui ont été sélectionnées pour participer à la toute première édition du French Tech Rise. Les nominés s’envoleront pour Paris le 6 décembre prochain. Objectif : rencontrer les gestionnaires majeurs de fonds d’investissements en capital-risque et les convaincre du bien-fondé de leur projet. 

French Tech Rise posera donc ses valises le 6 décembre du côté de Bercy. Ce nouveau dispositif d’accès au financement permet de valoriser le dynamisme des écosystèmes French Tech territoriaux. Pour l’occasion Cédric O., secrétaire d’Etat à la Transition Numérique et aux Communications Electroniques, sera de la partie, au même titre que de nombreux VC et fonds. Ensemble, ils passeront en revue les 80 startups issues des capitales et communautés French Tech de toute la France. 

Cinq pépites azuréennes dans le grand bain parisien

Pour l’occasion, chacune des 13 capitales French Tech (à l’exception de Paris) a donc sélectionné (et accompagnera) cinq start-up, qui pourront «  présenter leur projet devant 100 à 200 investisseurs, expliquait il y a peu Cédric O, soulignant que pour nous, c’est un peu la Coupe de France des start-up »

Sur la Côte d’Azur, les heureux élus sont : 

  • Exactcure : propose une solution logicielle innovante qui favorise un meilleur usage des médicaments. Avec son « jumeau numérique », l’outil dope la concentration des médicaments dans le sang en fonction des caractéristiques de chaque patient. 
  • Hellcie Healthy : travaille sur des lunettes connectées, intelligentes, qui alertent en cas de danger pour la santé. 
  • LivMed’s : assure la livraison de médicaments avec ou sans ordonnance 24/24h 7j/7 pour les particuliers, pharmacie, EHPAD et centres hospitaliers. L’entreprise est le leader français de la livraison de médicaments à domicile et favorise la digitalisation du métier de pharmacien. 
  • Earthwake : propose le recyclage chimique en complément du recyclage mécanique qui permet de donner de la valeur à des déchets plastiques (PE,PP) hétérogènes. Ces derniers sont partiellement souillés et très peu recyclés à ce jour. En outre, s’ajoute un équipement innovant qui transforme le plastique en carburant grâce à la pyrolyse. 
  • O’Sol : a pour objectif de rendre l’espace de travail 100% flexible en s’affranchissant des prises de bureau à l’aide de stations de batteries 3.0.

70 candidatures examinées

Pour faire ce choix, le grand jury azuréen a examiné plus de 70 candidatures issues du territoire. Composé notamment d’experts de la Banque publique d’investissement (BPI), de Région Sud Investissement et d’Angel Bay Invest, ce jury s’est fondé sur plusieurs critères. Parmi les candidats, qui devaient tous avoir moins de 15 ans d’existence et avoir leur siège dans les Alpes-Maritimes, ce sont les recherches de financements antérieures (de 500 K€ à 5 M€) et les perspectives de levée de fonds sur les 18 prochains mois qui ont fait la différence.

Rendez-vous le 6 décembre pour le palmarès final.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.