Hynova passe du démonstrateur à la présérie

« The New Era », un nom évocateur pour un navire zéro émission de gaz polluants. Conçu par la société Hynova à La Ciotat, ce navire à passager démonstrateur a été présenté au public durant les Nauticales, le salon nautique de La Ciotat. Chloé Zayed, rencontrée sur le salon, a levé un coin de voile sur sa stratégie, avec le lancement imminent de pré séries.

économie

Femme de conviction, de détermination et d’ambition, Chloé Zayed, marin de métier, s’est engagée il y a deux ans dans une aventure un peu folle, résolue à concrétiser son rêve de fabriquer un navire qui ne pollue pas et qui rejette simplement de l’eau.

Avec son bateau à hydrogène vert, « The New Era », elle entend révolutionner le monde de la plaisance avec ce premier navire au monde à être homologué. A son bord, trois bonbonnes de 23 kg d’hydrogène sous 350 bars qui, via une pile à combustible, se transforme en électricité (70 Kw) pour alimenter les moteurs.

12 heures d’autonomie à une vitesse de 12 nœuds

« Il suffit de 15 mn pour faire le plein. Le navire possède 12 heures d’autonomie à une vitesse de 12 nœuds et produit 26 litres d’eau à l’heure. Demain nous aurons une pression de 700 bars permettant de gagner 70% d’autonomie », explique la présidente d’Hynova. Une pile à combustible qui permet également de recharger les batteries. Grâce à de l’intelligence artificielle, l’ordinateur de bord calcule seul la puissance demandée et ajuste au mieux et en temps réel en fonction de la vitesse.

Après une année passée à présenter son navire innovant et fait un vrai travail de pédagogie pour lever les idées reçues autour de la molécule d’hydrogène, elle annonce le passage à la phase préindustrielle même si, pour l’heure elle n’a pas de commande ferme. Les trois premiers navires seront donc destinés à Eden Boat, son entreprise touristique de découverte en mer du Parc des Calanques.

Le premier navire de série livré fin 2022

« En avril, nous allons débuter une petite série de navires de 10 tonnes dotés d’une propulsion de 250 Kw. La coque sera construite en Italie et l’intégration de l’ensemble des systèmes sera réalisée aux chantiers naval de La Ciotat. Le premier navire sortira fin 2022. », explique Chloé Zayed. Un premier bateau devrait sortir des chantiers fin 2022 et quatre autres l’année suivante.  Soutenue par la Région Sud, l’Ademe et Bpifrance, Hynova fait partie des sept projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets écosystèmes territoriaux, avec à la clé une subvention dont le montant représente 40% du prix du bateau.

Faire évoluer la réglementation

« Comme Tesla dans l’automobile, nous allons révolutionner le monde de la plaisance », s’enthousiasme Chloé Zayed qui cible le marché des promenades en mer et des annexes des yachts de luxe. Dans le viseur ? Les destinations de luxe et de rêve (Saint-Tropez, Monaco, la Polynésie) mais également les rives du lac Léman. Seul bémol, la réglementation qui ne suit pas. « Je suis en train de transférer le navire à la flotte de commerce. Or le centre de sécurité des navires me réclame le circuit de combustion ! », déplore-t-elle en soulignant l’impérieuse nécessité de faire évoluer les choses.

Installé à La Ciotat, Hynova compte une équipe de cinq personnes et de nombreux partenaires, au premier rang desquels Eodev, qui a conçu la pile à combustible. Une motorisation qui représente près de 60% du prix du bateau qui avoisine le million d’euros.

Photo de Une : The New Era, navire démonstrateur fonctionne à l’hydrogène. ©NBC

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.