La maison des agriculteurs des Hautes-Alpes sort de terre

La 1e pierre du futur Pôle agricole des Hautes-Alpes a été posée par Joël Giraud, seul ministre haut-alpin du gouvernement. Lancé en 2019, ce projet devrait être inauguré en septembre 2023. Si tout va bien

société

Juste avant de rentrer dans sa réserve électorale, Joël Giraud, promu il y a peu ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités terri­toriales, est venu poser la première pierre de la maison des agriculteurs de Gap. Accueilli par Éric Lions, le président de la chambre d’agricul­ture, il a pu découvrir l’emplace­ment du futur bâtiment, qui sera érigé sur un terrain de 4050 m².

Une fois en service, à partir de septembre 2023, il sera le pôle de référence des agriculteurs du territoire et abritera la plupart des organisa­tions agricoles haut-alpines. La chambre d’agriculture, bien entendu, mais aussi les syndicats et fédérations, la Safer et le service de remplace­ment, ont constitué une SCI commune pour mener à bien le projet.

Un budget de 750 000 € pour financer l’opération

Lancé en août 2019 par la chambre d’agriculture, il avait été qualifié par la préfète de l’époque, Cécile Bigot-Dekeyzer, de « beau projet, mais de gros projet pour une petite cham­bre d’agriculture. » Elle lui avait d’ailleurs demandé de consolider ses finances, ce que la chambre consulaire s’est appliquée à faire dans l’intervalle.

Un budget de 4 750 000 € a été réuni pour financer l’opération, grâce à la vente de l’ancien siège de la chambre d’agriculture et la partici­pation des financeurs publics (État, Région, Département, Ademe… etc). « Ce n’est pas un projet gigantesque, pas tape à l’oeil,  assure Éric Lions, qui veut rendre service aux agri­culteurs et offrir de bonnes condi­tions de travail à nos équipes. »

3000 m² de terrain encore constructibles

Le bâtiment conçu par l’architecte François Dufayard sera équipé d’un chauffage par géothermie et de panneaux photovoltaïques en toiture, afin de respecter les objectifs de sobriété carbone. Les matériaux employés feront écho à l’environnement immédiat, avec de la terre cuite en bardage extérieur et du bois des Alpes, à l’extérieur comme à l’intérieur.

A plus long terme, d’autres évolutions sont envisageables sur le site, où il restera 3000 m² de terrain constructible. Une maison du pays ou un magasin de producteurs pourrait ainsi y voir le jour.

Alexandra Gelber

Photo de une : Joël Giraud, devenu il y a peu ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, est venu poser la première pierre de ce projet structurant pour toutes les Hautes-Alpes, son département de coeur. ©AG

L’Espace Alpin est le journal agricole et rural des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes. Ce journal bimensuel est disponible sur abonnement sur lespace-alpin.fr

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 commentaire