La Méditerranée revient sur le devant de la scène

Deux ans après le sommet des deux rives, le gouvernement français replace la Méditerranée au centre du jeu, avec la tenue au parc Chanot, à Marseille, les 7 et 8 février, du Forum des mondes méditerranéens. Tout comme en 2019, les acteurs de la société civile joueront un rôle de premier plan pour répondre aux défis communs de la jeunesse, de l’environnement, de la culture et de l’éducation.

économie

Événement organisé par organisé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, à l’initiative de la présidence de la République, le Forum des mondes méditerranéens se tient les 7 et 8 février. Emmanuel Macron devait participer à l’événement, mais il se rendra finalement en Russie et en Ukraine pour tenter de désamorcer la crise entre les deux pays. Il pourrait néanmoins faire une apparition en visioconférence. Dans le droit fil du sommet des deux rives, cet événement devrait réunir près d’un millier de participants pour échanger sur les sujets qui fédèrent. Il ne sera donc point question des politiques et des réalités qui divisent les pays du pourtour du bassin méditerranéen.

Des sujets qui rassemblent

Le parti pris est d’associer une cinquantaine de partenaires institutionnels et issus de la société civile afin d’avancer sur des sujets concrets et de consensus pour construire la Méditerranée de 2030, plus durable, prospère et intégrée. En ce sens, des jeunes acteurs méditerranéens ont travaillé en amont de cet événement. Deux-cents méditerranéens de moins de 40 ans, issus de plus d’une vingtaine de nationalités du bassin méditerranéen, devraient présenter des propositions concrètes.

Les deux grandes organisations euro-méditerranéennes que sont la Fondation Anna Lindh et l’Union pour la Méditerranée prendront part à l’événement, axé sur six thématiques : environnement et biodiversité, éducation, formation et mobilités,  emploi, innovation et entrepreneuriat, inclusion et solidarités, culture et patrimoine, action territoriale et développement durable.

Durant ces deux journées, 25 tables rondes et ateliers sont programmées. Il sera question de la préservation du patrimoine culturel méditerranéen, de la colonisation, des « oublis » de l’histoire, de la guerre d’Algérie, mais aussi de l’éducation avec des outils innovants.

La relance économique en Méditerranée

Le 8 février se tiendra un atelier sur les « leviers de la relance en Méditerranée », organisé par l’association Africalink, la CCI, la métropole Aix-Marseille-Provence,

Édition 2019 de Méditerranée du Futur ©NBC

et Bpifrance. Il sera également question durant ces journées de Tech for good, avec la mise en lumière de projets techno au service de l’agriculture et de la santé. Un partenariat sera signé entre Provence Promotion et le Centre régional d’investissement du Souss Massa au Maroc.

L’économie aura également toute sa place, avec des témoignages d’accélérateurs entrepreneuriaux, la réunion du Club des investisseurs de la Méditerranée du futur, lancé à l’initiative de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Aix-Marseille Université jouera un rôle actif  au  sein  du  Forum des  mondes  méditerranéens en pilotant le volet éducation du forum.

L’université animera plusieurs tables rondes sur des sujets d’avenir : « Quel monde des possibles pour la jeunesse méditerranéenne ? », « Vers un nouveau mode de mobilité la jeunesse méditerranéenne » ou encore « Comment partager nos connaissances en Méditerranée ? ».

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.