La préfecture et le Département s’attaquent au trafic routier autour de l’aéroport Marseille-Provence

Christophe Mirmand, le préfet des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et Martine Vassal, présidente du Département des Bouches-du-Rhône et le de la Métropole Aix-Marseille-Provence, étaient présents jeudi 10 février matin à l’Hôtel du Département (Marseille) pour présenter les futurs travaux d’aménagement routier dans le but de désengorger les axes d'entrée et de sortie de l'aéroport Marseille-Provence sur l'A7 et les routes départementales.

économie

Marseillais, Aixois, Provençaux dans leur grande majorité en ont pris l’habitude, au fil des années… Les embouteillages quotidiens aux heures de pointe entre Marseille et Marignane, pour se rendre ou revenir de l’aéroport sont récurrents, et ne font que s’accentuer. « Des problèmes de circulation pesant toujours sur le quotidien des automobilistes comme sur les échanges économiques et sur l’attractivité de notre territoire métropolitain » explique Martine Vassal, « nous voulons réduire au plus vite le nombre de véhicules sur les routes et réserver plus de voies sur l’autoroute notamment aux transports en commun. »

La présidente du Département et de la Métropole Aix-Marseille-Provence a rappelé que les dessertes routières de l’aéroport depuis et en direction de Marseille, avec les échanges entre la RD113 et l’autoroute A7, à proximité de Vitrolles, constituaient un gros point noir y compris pour les transports en commun empruntant les mêmes itinéraires que l’ensemble des véhicules. Elle avance : « vers l’aéroport, l’entrée de la RD113 sur l’A7 est régulièrement saturée, et dans le sens Marseille-aéroport des congestions sont également récurrentes sur l’A7, sous le tunnel des Pennes-Mirabeau pour pouvoir accéder à la bretelle de la RD113 permettant de rejoindre l’aéroport. » Un constat déjà dressé depuis plusieurs années par les services de l’Etat et du Département qui disent avoir travaillé « pour fluidifier » la circulation dans le secteur de l’aéroport.

Les nouveaux aménagements prévus

Le 20 octobre dernier, en partenariat avec l’Etat dans le cadre du « plan Marseille », un projet entièrement financé par le Département pour un montant de 8,8 millions d’euros (coût des études et des travaux) a été présenté. Dans ce cadre, la collectivité s’est engagée à mener à bien plusieurs aménagements, dans le sens de l’aéroport vers Marseille. Avec en premier lieu une voie d’accès réservée aux transports en commun depuis la RD113 vers l’A7, au droit de son passage sous la RD9. Autre nouvelle bretelle : un d’accès pour tous les véhicules depuis la RD113 vers l’A7 au droit du Pont de l’Anjoly.

Dans le sens Marseille-Marignane, les services de l’État étudient deux principaux nouveaux aménagements. Le premier concerne l’élargissement de l’A7 dès la sortie du tunnel des Pennes-Mirabeau. Le second est la réalisation d’une voie réservée aux transports en commun sur la RD9, en direction de l’aéroport. La concertation publique sur le projet se tiendra à partir de ce lundi 14 février, et jusqu’au 10 mars. Selon le préfet de région, Christophe Mirmand,  » l’ensemble des travaux devrait former un dispositif cohérent permettant de résoudre les difficultés de congestion de la desserte de l’aéroport dans les deux sens de circulation, en sécurisant le trafic sous le tunnel des Pennes-Mirabeau. L’objectif est que tous les travaux soient réalisés avant le début des JO 2024 car la question de la mobilité est un point stratégique du plan annoncé par le président Macron pour Marseille. »

Les travaux dans le sens Marseille-aéroport devraient débuter fin 2022-début 2023, et durer 10 mois. Dans le sens inverse, ils devraient être réalisés  » entre les printemps 2023 et 2024 « .

Le point sur la voie réservée pour les transports collectifs sur l’A7

La réalisation de la première voie réservée aux transports collectifs au niveau de l’échangeur entre l’A7 et la RD 9 depuis l’aéroport était inscrite dans l’engagement du Département pour la création de voies réservées sur les autoroutes. Un programme d’aménagement de ces voies sur les corridors autoroutiers de l’aire métropolitaine (Aix-en-Provence-Marseille, Vitrolles-Marseille et Aubagne-Marseille) a été inscrit au Contrat de plan État-Région (CPER 2015-2020) pour un montant de 30 millions d’€. Il est financé à parts égales par l’État, la Région, le Département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille Provence.

Des travaux sur 15 nouveaux kilomètres sur le corridor Aix-Marseille et la sortie de Marseille vers Aubagne

Aujourd’hui, près de 15 kilomètres de voies réservées aux bus sont en service entre Aix-Marseille. Les travaux prévus d’ici fin 2022 concernent 15 nouveaux kilomètres pour fluidifier les points de ralentissement sur le corridor Aix-Marseille et la sortie de Marseille en direction d’Aubagne. Une voie de bus est en cours d’aménagement sur l’A7 au niveau de Septèmes-les-Vallons, en direction de Marseille, à l’intersection avec l’A51. Elle devrait bénéficier à la fois aux autocars en provenance de l’aéroport et ceux en provenance d’Aix. La fin des travaux pour cette voie est prévue en juin.

L’État, la Région, le Département et la Métropole se sont mis d’accord pour viser une augmentation du programme de 10 millions d’euros avant fin 2022. Des financements complémentaires qui devraient permettre d’accélérer le traitement des deux autres corridors entre Marseille et Aubagne (A50) et entre Marseille et Vitrolles-Marignane (A7).

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.