La Raison d’être, une opportunité pour les PME

Yvon Grosso a été très clair en prononçant très vite le mot « compétitivité » dans son discours d’ouverture  d’une matinée consacrée à la présentation et au lancement de l’opération « Cap Raison d’Etre », soutenue notamment par l’Ademe, l’agence  de la transition énergétique.

Il s’agit d’ un cycle de formation gratuit d’un an destiné aux entreprises adhérentes à un Medef territorial qui adoptent des démarches RSE (responsabilité sociale des entreprises) et qui, selon l’expression consacrée, souhaitent « redonner du sens » à leurs actions. 

Revenir aux bases de la gouvernance

Tout l’intérêt de ce projet, loin de vouloir réinventer l’entreprise, est de revenir aux bases de la gouvernance et du management. Ainsi que l’a d’ailleurs souligné Geoffroy Roux de Bezieux, président du Medef et auteur de la préface du livre de Gérard Schoun «  Diriger après, vivre avec… », beaucoup de patrons  pratiquent la raison d être comme monsieur Jourdain faisait de la prose…. 

Revisiter l’entreprise pour préparer l’avenir

Mais, désormais inscrite dans le marbre de la loi Pacte, la raison d’être permet, plus que de révolutionner l’entreprise, de la revisiter afin de la préparer aux enjeux d’avenir. Le credo qu’affirmeront les dirigeants ne sera alors pas seulement  un affichage, mais une pièce maîtresse de l’attractivité de leur société, de sa compétitivité et, à terme, de sa valorisation. 

Yves Blisson

Au sujet de Yves Blisson

Voir également

Toulon renouvelle son engagement auprès de l’Unicef

En signant la convention « Ville Amie des Enfants », Toulon confirme son engagement vis à vis …