Le Club Apex Marseille-Provence : Nathalie Hagege passe le relais

Après 3 ans de présidence de l’Apex, le Club des Entreprises de l’International Marseille-Provence, Nathalie Hagege a passé la main. La fondatrice et directrice générale de Proneem tend le relais à Jean-Yves Baeteman, président de Batimex SAS. Sa feuille de route : consolider ce qui a été instauré et confirmer la montée en puissance de l’association, alors même que la dimension internationale prend sa pleine mesure pour le tissu économique du territoire métropolitain.

économie

Pour le nouveau président, il est essentiel de pérenniser le développement de l’Apex en visant les 200 adhérents, notamment dans un contexte international des plus tendu. « Nous traversons la plus grave depuis la seconde guerre mondiale. Il y a la Chine, la Covid et maintenant la guerre en Ukraine. Il faut s’attendre à une forte inflation, bien au-delà des 4,8% annoncés par le Gouvernement ». Clairement, les choses ne seront pas aisées.

L’Apex est devenu un réseau international

Pourtant, dans cette conjoncture complexe, il reconnait aisément le chemin parcouru par Nathalie Hagege : « Elle a fait un travail remarquable ! Nous nous sommes mués en un véritable club, avec des liens forts entre les membres. Cela nous a rendu plus efficace, réactif, sans compter qu’il existe aujourd’hui un véritable réseau. »

Pour sa part, l’ancienne dirigeante ne cache pas sa satisfaction d’une mission bien remplie. La tâche était pourtant ardue, pour celle que ses paires surnomment la « présidente Covid, présidente visio ». Une particularité dont elle s’est acclimatée. Pas le choix, diront certains.  « Nous avons très vite été surpris de voir que nous étions parfois plus de 200 personnes connectées.  Soit plus que ce que nous avons d’adhérents ! » Avec un rendez-vous en moyenne, tous les 15 jours, l’Apex n’a donc eu de cesse de consolider son réseau et l’étendre.

Du virtuel au physique

Comment ? En organisant également des rencontres avec des pays étrangers et en n’hésitant pas à contacter des ministres et des représentants français à la commission européenne. Mais pas seulement, puisque dès que le Covid l’a permis, des événements en physique ont été organisés pour favoriser le contact entre les sociétés. Un savant mélange qui a donc permis au Club des Entreprises de l’International Marseille-Provence de préparer l’avenir sous les meilleurs auspices. Ce qui n’est pas pour déplaire à Jean-Yves Baeteman !

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.