Le lancement du label du Pays d’Arles, capitale provençale de la culture

Le label « Pays d’Arles, capitale provençale de la culture 2022 » vient d'être lancé par le Département des Bouches-du-Rhône, au cours d'une journée festive ouverte au grand public au château d’Avignon, propriété de la collectivité départementale aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Plus de 4000 personnes ont pu profiter des animations musicales et visiter le château entièrement rénové.

culture

Isabelle Carvunis est guide-conférencière et fait partie du pool de guides mis en place par la collectivité départementale à l’occasion de la réouverture du château d’Avignon, samedi 30 avril. Classé monument historique, le bâtiment vient d’être entièrement restauré dans le but pour le Département « de faire vivre désormais son domaine tout au long de l’année. Cet événement consiste à ouvrir un tel patrimoine au plus large public « , précise la guide, revenue dans la région  il y a deux ans, après avoir longtemps exercé sur Paris.

La façade principale du château d’Avignon aux Saintes-Maries-de-la-Mer entièrement rénovée pour sa réouverture au public. ©BA

« En 1894, explique-t-elle, Louis Prat-Noilly, célèbre industriel marseillais, avait acheté le domaine pour transformer le château, d’une superficie de 700 m2, en pavillon de chasse. Son ambition première était de veiller au plus grand confort dans le château. Son attention la plus parlante a été d’électrifier l’édifice dès 1897, alors que les Saintes-Maries-de-la-Mer, à côté, n’ont reçu l’électricité qu’en 1932. L’ancien propriétaire des lieux avait su très vite s’entourer à la fois d’artistes, d’architectes et d’ingénieurs reconnus pour bâtir l’édifice. »

Cent manifestations culturelles à partir de cet été sur un vaste territoire regroupant 29 communes

Le château possède des œuvres d’art et des tapisseries rares datant du XVIIIème, que plusieurs familles ont pu découvrir à l’occasion de cette journée camarguaise. L’édifice sera désormais ouvert et accessible gratuitement au public, sur réservation préalable via internet, du mercredi au dimanche pendant l’année.

 » Le lancement du label du Pays d’Arles capitale provençale de la culture a été voulu dès 2017 par Martine Vassal » précise Nicole Joulia, vice-présidente du conseil départemental déléguée à la Culture et première adjointe au maire d’Istres.

Selon elle, « il est pour nous l’occasion de rouvrir le château au public. Le challenge que l’on entend relever est de proposer plus de cent manifestations culturelles à partir de cet été et jusqu’à la fin de l’année, sur un vaste territoire regroupant 29 communes. Pour cela, nous nous sommes notamment associés aux festivals internationaux de jazz des Cinq Continents de Marseille et de piano de la Roque-d’Anthéron. Nous souhaitons amener ces événements dans les plus petites communes pour valoriser et pérenniser le patrimoine provençal, qui est un atout touristique, et la richesse de la programmation de nos festivals d’été. Nous aidons les opérateurs culturels locaux impactés par les deux dernières années de pandémie. »

« C’est notre conception de la culture pour tous, qui doit inclure des familles entières »

Au sujet du château restauré ces dernières années, Nicole Joulia insiste sur « un bâtiment à la pointe de l’innovation à son époque. Louis Prat-Noilly était un réputé négociant en vin et un écologiste avant l’heure. Il avait également désiré en s’installant ici que chaque domestique bénéficie de sa propre chambre et de sa propre salle de bain. »

Sur la journée de réouverture, elle précise que le souhait de ses organisateurs était de la rendre  » festive et surtout intergénérationnelle, pour n’exclure personne. Nous avons pu écouter à la fois du jazz ou la production des élèves arlésiens du collège Van Gogh qui sont en classe orchestre depuis septembre. C’est notre conception de la culture pour tous, qui doit inclure des familles entières. Une même ambition d’ouverture voulue pour nos compagnies qui ont besoin de venir travailler ici, sur un lieu de résidence à proximité. Ils ont la possibilité d’y être hébergés. Notre idée est de faire perdurer cet esprit avec le label. Le Département a la compétence des collèges, mais entend dépasser ce cadre pour une éducation culturelle tournée vers tous les âges. Selon moi, la curiosité doit être présente jusqu’à la fin de sa vie. Nous essayons de faire passer le message dans tout ce que nous faisons. »

Dans l’esprit de la capitale culturelle de Marseille-Provence en 2013

Le nouveau label entend surfer sur l’élan suscité à la suite de l’année capitale culturelle du territoire Marseille-Provence en 2013.  » Les gens se déplacent quand on sait leur proposer de telles activités et nous l’avions déjà remarqué en 2013 » observe l’adjointe à la Culture,  » avec un programme qui s’était déjà décliné sur un vaste espace géographique pour susciter plusieurs avantages : le public avait pu circuler d’une ville à l’autre, de nouvelles collaborations avaient pu naître entre plusieurs maires, et ces dernières survivent aujourd’hui. Le label 2022 a été pensé pour intensifier ces échanges. »

Photo de une : La journée au château d’Avignon pour lancer le label du Pays d’Arles capitale provençale de la culture 2022 a attiré un peu plus de 4 000 personne ce samedi 30 avril après-midi en Camargue. ©B.A

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.