Le territoire Méditerranée Porte des Maures candidat au label « Vignobles et Découvertes »

économie

Vivre de nouvelles expériences dans les vignobles et dans les caves est une demande croissante de celles et ceux qui visitent les terroirs de Provence. Et les idées pour faire progresser cette envie de découverte ne manquent pas !

Berceau d’appellations connues et reconnues (Côtes de Provence – La Londe et Côtes de Provence Pierrefeu), le territoire Méditerranée Porte des Maures (MPM) est très engagé au côté des domaines associant dynamique touristique et offre oenotouristique. Après le lancement de la démarche de labellisation et le travail qui a suivi, le comité de pilotage envisage de déposer une candidature à la fin de l’année pour devenir un territoire « Vignobles et Découvertes » d’Atout France, l’agence de développement touristique de la France.

Faire face aux autres destinations

« Complétée par des événements majeurs autour du vin, faire reconnaître ce territoire au niveau national et international apparaît comme une évidence »estime François de Canson, président de MPM. Selon lui, « C’est l’enjeu de la marque nationale « Vignobles et Découvertes, qui nous donnera plus de visibilité face aux grandes destinations telles que le Bordelais ou la Bourgogne. Nous serions la 4ème destination varoise et la 5ème destination en Provence, avec la Dracénie, la Provence Verte, Bandol et le Pays d’Aix », se réjouit-il.

Réunis autour de lui, les acteurs du comité de pilotage ont la volonté de créer une nouvelle synergie entre le monde viticole et le monde du tourisme. Pour y parvenir, « MPM peut compter sur le soutien de la Chambre d’Agriculture du Var, du Comité Interprofessionnel des Vins de Provence et des deux associations de vignerons de La Londe-les-Maures et de Pierrefeu-du-Var. Bien sûr, la Région Sud nous apporte son concours, tout comme les trois offices de tourisme de MPM, le syndicat de l’hôtellerie de plein-air et l’Union des métiers de l’industrie hôtelière  », précise François de Canson, qui outre MPM, préside aussi le Comité régional de tourisme (CRT).

La création d’un nouvel écosystème autour de la viticulture

Pour tenir cet objectif ambitieux, la stratégie passe par une mise en réseau renforcée des domaines viticoles, des caves et des caveaux ouverts au public, des hébergements et des restaurants dans les domaines et sur le territoire, des sites patrimoniaux, des offices de tourisme, des structures qui proposent des journées ou séjours de découverte autour du vin, des pros des loisirs et des organisateurs d’événements. Bref, la création d’un nouvel écosystème touristique autour de la viticulture dans ce qu’elle a de meilleur à offrir : de bons produits, de la convivialité et du plaisir pour les cinq sens.

Gilles Carvoyeur 

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.