Les Bouches-du-Rhône envoient plus de 50 tonnes d’aide humanitaire vers l’Ukraine

Le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône vient d'organiser la livraison de 51 tonnes de différents produits de première nécessité vers l'Ukraine. Le convoi devait d'abord rejoindre l'Alsace, avant de prendre la route vers la Pologne. Une opération mise en place en partenariat avec l'Union départementale des sapeurs-pompiers (UDSP) des Bouches-du-Rhône

podcasts

Trois semi-remorques, avec à bord 51 tonnes de produits de première nécessité, d’hygiène et de médicaments, sont partis cette semaine de l’Hôtel du département des Bouches-du-Rhône, à Marseille (4ème arrondissement), en direction de l’Ukraine. Selon le capitaine Bernard Schifano, responsable de l’Union départementale des sapeurs-pompiers (UDSP) des Bouches-du-Rhône, le convoi devait, dans un premier temps, rejoindre le service départemental d’incendie et de secours de Strasbourg, avant de gagner la Pologne. La cargaison de 92 palettes devait alors être prise en charge par des chauffeurs polonais pour les acheminer jusqu’à la frontière avec l’Ukraine.

Les trois semi-remorques sont partis mardi 26 avril en début de soirée pour l’Alsace, avant de rejoindre la Pologne et la frontière ukrainienne. © BA

Des casernes et des pompiers ukrainiens qui seraient  ciblés « en priorité » par les attaques russes

Outre cette aide humanitaire destinée à la population ukrainienne, Bernard Schifano a indiqué que plus de 50 véhicules de sapeurs-pompiers français ont déjà été offerts et livrés aux pompiers ukrainiens depuis le début du conflit. Un soutien crucial car « les casernes et les pompiers en Ukraine sont ciblés en priorité par les attaques russes, assure le capitaine Schifano, précisant que plus d’une centaine de collègues pompiers ukrainiens sont décédés depuis le début de la guerre. Dans les casernes, sur place, ils n’ont plus de matériels. Ils sont parmi les plus durement touchés par le conflit, mais doivent toujours s’occuper, via leur fédération, de venir récupérer puis distribuer les différents produits acheminés de chez nous en direction de leur pays et de la population ukrainienne. »

Plusieurs opérations de tri menées par le Département depuis le début du conflit

Depuis le début de cette guerre, il y a plus de 2 mois, la collectivité départementale des Bouches-du-Rhône a mis en place plusieurs opérations pour venir en aide aux Ukrainiens, notamment en ouvrant un accueil dans l’hôtel du département pour recevoir les dons des particuliers en  vêtements, aliments, produits d’hygiène, médicaments, jouets… des produits qu’il a fallu trier et emballer avec l’aide de nombreux bénévoles et des casernes de sapeurs-pompiers.

Dans les jours qui ont suivi le déclenchement du conflit, un premier chèque de 100 000 euros a été signé par la présidente du Conseil départemental, Martine Vassal au bénéfice de la Croix-Rouge, avant l’ouverture d’un premier centre aux Pennes-Mirabeau, capable d’accueillir une centaine de réfugiés, et puis d’un second au sein de l’école nationale des sapeurs-pompiers de Luynes.

Photo de une : Mardi 26 avril sur le parvis de l’Hôtel du département des Bouches-du-Rhône à Marseille, les représentants de l’union départementale des sapeurs-pompiers (UDSP) des Bouches-du-Rhône et ceux du conseil départemental des Bouches-du-Rhône étaient présents pour le départ des 51 tonnes de produits de première nécessité à l’adresse des Ukrainiens. © BA

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.