[VIDEO]Pernod Ricard a soif de Marseille

économie

Implantation du siège social de Pernod Ricard France aux Docks, création du Mx, lieu branché dédié à l’anis sous toutes ses formes, relooking du Club Pernod sur le Vieux Port, soutien à l’entrepreneuriat social et participation fournie au Congrès Mondial de la Nature… les équipes d’ Alexandre Ricard ont soif de Marseille !

Yves BLISSON, Journaliste MProvence

“Born à Marseille”

Tout est dans cette accroche… Une campagne de pub lumineuse, solaire, qui rappelle que tout a commencé ici, quand Paul Ricard a jeté les bases de son empire familial en juillet 1932.

L’entreprise, devenue aujourd’hui un leader du CAC 40, un des seuls à avoir des attaches marseillaises avec Sodexo, a pris le parti de reconquérir Marseille et d’y afficher une image plus moderne et haut de gamme sans perdre pour autant son ancrage populaire. 

Marjorie GAUTHIER DE BLAIZE Directrice de Projets Transformation, stratégie-Distribution et Immobilier Pernod Ricard France

Le pastis à un euro! 

Pas toujours facile quand le maire de Marseille rappelle à juste titre lors de l’inauguration du Mx, que le “jaune” est parfois moins cher qu’un café dans les bars de sa ville, ou que les sollicitations pleuvent pour abreuver la moindre réunion associative.. 

Mais la mue est spectaculaire. Soutenus sans faille par Alexandre Ricard, très présent à Marseille ces derniers mois, Philippe Coutin, président de Pernod Ricard France, Marjorie Gautier Deblaise, qui a conçu et fait vivre le Mx et leurs équipes étoffées (plusieurs dizaines de cadres sont arrivés en provenance de la région parisienne) occupent le terrain et renouvellent l’image. 

Il est temps. 

Les habitudes de consommation, même si les jeunes redécouvrent le pastis, les saveurs marquées de l’anis et une image un peu datée  à Marseille (le suranné Club Pernod méritait un coup de neuf…) incitent à bouger! 

Un chantre de la biodiversité 

Porté par les très beaux résultats communiqués cette semaine, Pernod Ricard surfe sur la vague qui submerge Marseille en ce début septembre. Au point d’afficher en toute légitimité sa priorité sur la biodiversité (défendue par l’institut Océanographique et inspirée de longue date par Patricia Ricard), qui fera l’objet de débats tous les soirs pendant le Congrès Mondial de la Nature. 

En confiant à de jeunes entrepreneurs sociaux le site historique de Sainte-Marthe, où tout rappelle le fondateur, le groupe prend en compte la dimension sociétale des problèmes de la ville et de sa jeunesse. 

Pas évident pour un leader des spiritueux, contraint de jongler avec les rigueurs de la loi Evin pour communiquer sans pousser à la consommation. Mais à grand renfort d’imagination et de travail, Pernod Ricard France se renouvelle et contribue à rafraîchir l’image de Marseille. 

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.