Toute la Méditerranée menacée par la sécheresse

La sécheresse frappe cette année la méditerranée occidentale, avec partout des risques d'incendies fortement accrus. Dans les pays les plus touchés, on redoute une baisse des récoltes et une menace pèse même sur les approvisionnements en eau potable.

économie

L’Italie vient de décréter l’état d’urgence dans cinq régions du nord : l’Émilie-Romagne, le Frioul-Vénétie Julienne, la Lombardie, la Vénétie et le Piémont. La plaine du Pô vit d’ailleurs sa pire sécheresse depuis 70 ans. Le niveau d’eau des grands lacs du nord est au plus bas. Des communes ont déjà commencé à limiter la consommation d’eau potable. Un tiers de la production agricole du pays est menacée.

En France, les orages de juin ont causé des dégâts mais réduit le stress hydrique. Seules les régions méditerranéennes et de l’est vivent une situation alarmante. En Corse et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le cumul moyen de pluie sur les six premiers mois de l’année reste largement en dessous de la moyenne. Paca vient de vivre son semestre le plus sec depuis 1959.

La saison des feux de forêt a déjà commencé en Espagne. Le pays attaque l’été avec des réserves d’eau remplies à seulement 46 % de leurs capacités alors qu’elles devraient normalement atteindre 65% en cette période de l’année. « L’Espagne et le Portugal endurent le pire climat de sécheresse vu depuis au moins 1200 ans », titre le magazine Géo. Le Portugal vient de vivre son mois de mai le plus chaud depuis 92 ans, avec un déficit de pluie de 87%. 97% du pays est placé sous « sécheresse sévère ».

La rive sud de la Méditerranée connaît un situation plus hétérogène. Avec un déficit pluviométrique de 40% , le Maroc enregistre une sécheresse dramatique qui va se traduire par d’importantes baisses de rendements agricoles. Les barrages ne sont remplis qu’à 33%. De nombreuses communes vont manquer d’eau potable. L’Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Égypte, ont bénéficié au printemps de pluies qui sauvent la saison. La production agricole devrait y être identique, voire supérieure, à celle de 2021.

Photo de une : La sécheresse devient structurelle au Maroc ©MIPA

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.