Dans les Alpes, les Gîtes de France sortent de la crise sanitaire en pleine santé

L’association des Gîtes de France et du Tourisme Vert des Alpes de Haute-Provence vient de tenir son assemblée générale à Digne-les-Bains. L'occasion pour son président, Pascal Ventre, de souligner « la vitalité du tourisme Bas-Alpin », après deux ans de crise sanitaire qui ont contribué à renforcer son attractivité.

économie

Élu en pleine pandémie, Pascal Ventre, le « président du Covid », était évidemment ravi que l’étau des contraintes sanitaires se relâche afin de partager un moment de convivialité avec la cinquantaine d’adhérents et invités présents.

À l’heure où la santé retrouvée des Gîtes de France laisse les meilleurs espoirs pour l’année en cours, ce Bas-Alpin de souche et de cœur a fait le lien entre la création des Gîtes de France, en 1951 à La Javie, et le soulèvement de 1851, un siècle plus tôt. « les Basses Alpes restent le berceau symbolique d’une ruralité menacée et confrontée à des difficultés spécifiques, mais d’une ruralité active et vivante, a rappelé Pascal Ventre, soulignant que c’est cette volonté farouche d’exprimer nos valeurs qui guide aujourd’hui l’action du relais départemental des GDF. Récemment, a-t-il poursuivi, les départements bas et haut-alpins, qui partagent le même directeur, Thierry Hours, et un partenariat très étroit, ont été parmi les derniers contestataires du contrat de marque que voulait imposer la Fédération nationale avant d’obtenir les engagements et l’assurance qu’ils souhaitaient. »

Une réputation qui ne se dément pas

Présente à cette assemblée générale la présidente nationale, Sylvie Pellegrin, confirmait qu’il était « hors de question que ce soit Paris qui décide à la place des 40 000 adhérents et 51 000 hébergements du 1er réseau européen d’hébergement chez l’habitant », avant de donner quelques chiffres traduisant la santé du réseau : 12,5 M€ de contrevaleur publicitaire en 2020, deux millions de contrats en 2021 pour un volume d’affaires de 600 M€ (+ 20 % par rapport à 2019), cinq millions de vacanciers accueillis et plus de 30 millions de nuitées avec un taux de satisfaction de 97 % pour 215 000 avis clients, là, où les autres opérateurs sont à moins de 80 %, sans oublier 18,5 M€ de taxe de séjour récoltés !

Ajoutons qu’une récente enquête de la très sérieuse agence « Yougov » place GDF en tête des marques les mieux perçues en France dans le secteur du tourisme devant Booking et Center Parcs, « Que Choisir ? » les situant également en tête de son classement.

Des indicateurs confirmés au niveau départemental avec la présentation de l’activité et des résultats par Thierry Hours et les membres de l’équipe du relais qui compte 459 adhérents pour 680 hébergements.

Un avenir dégagé pour Les Gîtes de France

Les 487 gîtes en service réservation ont totalisé 107 328 nuitées avec un taux d’occupation record de 36,62 % et une moyenne de 14 semaines louées, deux de plus qu’en 2017, notamment sur les ailes de saison. Chiffres qui devraient progresser en 2022 avec des efforts de communication et la mise en place de nouveaux services. De quoi asseoir la santé de l’association, désormais propriétaire des nouveaux locaux dans lesquels elle s’est installée au 21 Boulevard Victor Hugo, lumineux, fonctionnels et très bien placés.

Denis Vogade, président de l’Agence de développement 04, et Bernard Teyssier qui représentait Provence Alpes Agglomération et la mairie de Digne, disaient l’importance pour leurs organismes de disposer de partenaires de la qualité des GDF, ce dernier proposant de les intégrer au dispositif d’accueil qui va être mis en place pour la Coupe du monde de rugby amateur dont Digne va accueillir les demies-finales et la finale à la fin septembre 2023.

Ghislaine Gravier, vice-présidente des GDF05, se réjouissait de la collaboration mise en place entre les deux départements, sans doute amenée à se développer encore pour accompagner la belle dynamique dont jouit le réseau qui, après quelques années difficiles et une remise en cause salutaire, veut rejouer les premiers rôles sur la scène du tourisme national.

Gilbert Mathieu

EA415
L’Espace Alpin est le journal agricole et rural des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes. Ce journal bimensuel est disponible sur abonnement sur lespace-alpin.fr

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.