La mobilité, enjeu de taille pour les entreprises de l’Huveaune Vallée

Pour les entrepreneurs de l’Huveaune vallée (LEHV), il faut agir pour améliorer le quotidien des salariés de la zone, notamment celle de Marseille-Capelette. Trois entreprises expliquent comment elles s’engagent pour optimiser la mobilité avec un plan déplacement inter-entreprises ambitieux. Caroline Morvan, directrice RSE de la Société des Eaux de Marseille, Stéphanie Gallet, responsable des moyens généraux chez Candide et Guillaume Bonfils, chargé de développement durable à Pôle emploi, détaillent leurs actions aux micros de Thierry Vanderdonckt et Mathieu Pigny.

économie

Quels moyens mettre en place pour améliorer la mobilité des salariés ? Comment motiver les collaborateurs à utiliser des transports plus respectueux de l’environnement ?

Les invités de LEH TV n’ont certes pas réponse à tout, mais ils s’efforcent de mettre en place des actions qui améliorent le cadre de travail et de vie de leurs collaborateurs.

La mobilité au cœur des préoccupations de l’entreprise

La mobilité est une problématique cruciale pour les entreprises marseillaises, et notamment celle de la vallée de l’Huveaune. Caroline Morvan, de la Société des Eaux de Marseille, place d’ailleurs cette question parmi ses priorités. « S’impliquer dans la mobilité durable est vraiment un enjeu au regard de notre raison d’être, que ce soit au niveau de la performance sociétale ou sociale, nous voyons bien que les demandes et les usages évoluent en matière de transport. Il faut avoir conscience que c’est un point essentiel pour améliorer la qualité de vie au travail. Enfin, c’est un enjeu de performance environnementale », explique-t-elle.

Trop de véhicules, pas assez de place

Une idée partagée pleinement par Stéphanie Gallet du Groupe Candide. « Notre entreprise connait une forte croissance et nous recrutons beaucoup, souligne-t-il, expliquant avoir surtout une problématique liée aux places de notre parking, qui n’est malheureusement pas extensible. Nous devons donc trouver des solutions pour nos collaborateurs. » Aussi anecdotique puisse paraitre cette question, il n’en reste pas moins qu’elle est un souci pour l’ensemble des salariés de Candide, surtout ceux qui arrivent un peu plus tard que les autres.

Stop au tout voiture !

Pour y remédier, quoi de plus efficace que la réduction de l’usage de la voiture ? Une alternative qu’à parfaitement intégrée le Pôle Emploi de Marseille-Capelette, comme le détaille Guillaume Bonfils : « Nous nous sommes engagés sur une baisse de déplacement depuis maintenant plus de 10 ans. Il nous est donc impératif d’agir au quotidien sur les questions de mobilité. Nous voulons réduire les émissions de CO2 en trouvant des alternatives au tout voiture, dans un secteur de la Capelette saturée de véhicules ».

Certes, on est encore loin d’avoir résolu la question de la mobilité à Marseille, mais il est rassurant de voir que les entreprises du territoire se penchent efficacement sur ce dossier, notamment au travers de l’association des Entrepreneurs de l’Huveaune Vallée.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.