Le nouvel aéroport international égyptien sera mis en service en juillet

Selon le ministère de l'Aviation civile, le nouvel aéroport international égyptien, Sphinx International, sera opérationnel mi-juillet 2022. Un nouvel atout économique et touristique ! Un investissement de 300 millions de livres égyptiennes (environ 16 M€)

économie

Baptisé Sphinx International, il est implanté sur la route désertique entre le Caire et Alexandrie, à quarante-cinq kilomètres des pyramides de Gizeh. D’une superficie de 4 000 m² pour son bâtiment principal (24 000 m² pour l’ensemble du bâti), il sera principalement dédié au tourisme.

Ses deux terminaux permettront de traiter jusqu’à 900 passagers par heure (contre 300 annoncés dans un premier temps avant une extension du projet) pour une capacité annuelle de l’aéroport de 1,2 million de passagers par an. La plate-forme disposera d’une piste de 3 650 mètres de long et de soixante mètres de large, le tarmac pouvant accueillir huit avions.

Objectif : désengorger l’aéroport international du Caire

L’objectif de Sphinx International est de désengorger l’aéroport international du Caire (13 millions de passagers avant la crise Covid-19), basé de l’autre côté de la ville, et le trafic dans la capitale. Mais aussi d’améliorer l’accessibilité de plusieurs sites historiques proches pour les touristes, dont le nouveau Grand musée égyptien de Gizeh (GEM) prochainement inauguré, à la périphérie du Grand Caire. De plus, son arrivée permettra de faciliter les liaisons avec les stations balnéaires de la mer Rouge (Charm el-Cheikh et Hurghada notamment).

Une nouvelle compagnie aérienne, Air Sphinx, filiale d’Egypt Air, devrait d’ailleurs être créée et basée sur la nouvelle plate-forme. Elle desservira Assouan, Hurghada, Louxor et Charm el-Cheikh. Air Sphinx proposera quinze vols par semaine pour amener les touristes d’autres régions du pays directement vers les sites touristiques de Gizeh.

Un autre aéroport prévu au nord du Caire

Le gouvernement égyptien avait annoncé en octobre 2017 son ouverture pour l’été 2018, après douze mois de travaux et un investissement de 300 millions de livres égyptiennes (16 M€). Il n’a débuté ses premiers vols tests qu’en janvier 2019, par des destinations domestiques avec EgyptAir Express vers Hurghada, Charm el-Cheikh, Luxor et Aswan. Ce n’est que le 1er janvier 2020 que le premier vol international a touché son tarmac avec 104 passagers à bord. Il était opéré par Fly Jordan. Mais, depuis mars 2021, aucun autre vol régulier n’a été programmé.

Sphinx International devient le trente-troisième aéroport égyptien. Un autre devrait voir le jour plus au nord près de la nouvelle capitale du pays, en construction depuis vingt ans, New Cairo à quinze kilomètres de Maadi dans le désert.
L’Égypte dispose aujourd’hui de quatre aéroports internationaux: Le Caire, Hurghada, Charm el-Cheikh et Alexandrie (Borg El Arab).

Après avoir subi le contre-coup des conséquences de la Covid-19, les recettes du tourisme sont passées de 987 M$ (936 M€) en 2020 à 3 mrds$ (2,85 mrds€) au cours des trois derniers mois de 2021.

Frédéric Dubessy

Econostrum

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.