Les enseignes lumineuses de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur sur off

Pour lutter contre la potentielle pénurie d’énergie annoncée par le gouvernement, la Caisse d’Épargne Côte d’Azur a pris la décision d’éteindre la totalité des enseignes lumineuses de son réseau. Une bonne nouvelle pour la planète, puisque cette action va également réduire l’empreinte carbone.

société

La pénurie énergétique est un sujet qui inquiète les Français sommés de se mobiliser. Les particuliers ne peuvent pas être les seuls concernés et les entreprises du territoire sont dans l’obligation d’agir. C’est exactement ce qu’a décidé de faire la Caisse d’Épargne Côte d’Azur. Pour participer à l’effort national, la CECAZ a rendu obligatoire une extinction totale des enseignes de son réseau.

La consommation annuelle d’une agence économisée

Cette décision a été immédiatement appliquée au siège de Nice, à l’Arénas et dans 50 % du réseau d’agences, dans le Var et les Alpes Maritimes. Le reste des succursales suivra rapidement le mouvement. Concrètement, l’extinction de toutes les enseignes lumineuses, durant un an, permet de couvrir la consommation annuelle d’une agence !

Cette action de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur rentre dans le cadre du plan sobriété énergétique acté par le Gouvernement et visant à diminuer de 10 % la consommation d’énergie sur les deux prochaines années, par rapport à 2019.

Un impact sur l’empreinte carbone de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur

Outre l’économie énergétique, ce « blackout » favorise également la volonté de réduction de l’empreinte carbone, inscrite dans le Plan d’Orientations Stratégiques 2022/2024 de la CECAZ, mais plus loin encore, le groupe BPCE. Ce dernier s’étant fixé comme objectif une baisse de 15% à horizon 2024.

Sur ce point, différentes décisions ont été actées au sein de la CECAZ. Pour mémoire, le réseau est composé de 150 sites soit 50 000 m² de planchers d’exploitation. Concrètement, depuis une décennie, la Caisse d’Épargne s’est tournée vers des bâtiments plus modernes, moins énergivores, plus simples à rénover ou entretenir. Au niveau des performances énergétiques de ces infrastructures, des actions sont quotidiennement menées pour obtenir une étiquette énergétique B ou A.

Officiellement, l’empreinte carbone de la CECAZ est autour des 10 000 tonnes annuelles, dont 35% dus à la mobilité de ses 1 600 collaborateurs. Là encore, différentes choses sont mises en place comme le renouvellement de la flotte de véhicule vers des modèles en hybride et électrique. Mais aussi un déploiement du télétravail, pratique devenue courante durant la crise sanitaire.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *