Provence-Alpes-Côte d’Azur fait entendre sa voix au Salon de l’Agriculture

La délégation régionale est présente en nombre et en force, au Salon de l’Agriculture à Paris, depuis le 26 février. Pour la première fois cette année, un stand est tenu par le département des Alpes-de-Haute-Provence. Une volonté de sa nouvelle présidente, Eliane Barreille. Et si la question des difficultés rencontrées par les exploitants agricoles du fait de la crise sanitaire ne semblent pas être au cœur des préoccupations, d’autres, sur des thématiques très locales, sont plus médiatisées

économie

Après une annulation en 2021 en raison de la crise sanitaire, le traditionnel Salon international de l’Agriculture a pu rouvrir ses portes au public, le samedi 26 février, porte de Versailles à Paris. Une 58ème édition qualifiée « d’édition des retrouvailles » par les organisateurs, soulagés de pouvoir à nouveau présenter aux quelques 700 000 visiteurs attendus jusqu’à la fin du salon, dimanche 6 mars, les habituels vaches, cochons, brebis, chèvres, chevaux… en vedettes dans les grandes allées de l’événement. Manquent à l’appel une autre fierté nationale : nos poules, privées de salon en raison d’un autre virus, celui de la grippe aviaire, détecté en France depuis novembre dernier.

Le salon de l'agriculture
La lavande et le Département des Alpes-de-Haute-Provence sont à l’honneur depuis le 26 février au Salon de l’agriculture à Paris. ©Département des Alpes-de-Haute-Provence.

Pour la première fois cette année des stands individuels tenus par chacun des six départements de la région

Malgré le conflit en Ukraine qui écrase l’actualité, la plupart des responsables politiques, à commencer par les candidats à la présidentielle, ont fait l’habituel crochet par la porte de Versailles, pour prendre le pouls du monde agricole dans la « plus grande ferme de France ». Parmi eux, une forte délégation régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec pour la première fois cette année des stands individuels tenus par chacun des six départements de la région. Dès son élection à la présidence du département, en juin dernier, Eliane Barreille a souhaité que les Alpes-de-Haute-Provence soient enfin représentées dans le grand espace du salon réservé à la Région Sud.

Provence-Alpes-Côte d’Azur fait entendre sa voix au Salon de l’agriculture
Pour la première fois cette année, le Département des Alpes-de-Haute-Provence a son stand au grand rendez-vous du monde agricole, porte de Versailles. ©Département des Alpes-de-Haute-Provence.

« J’ai voulu lancer l’idée, dès mon arrivée à la tête de la collectivité, explique Eliane Barreille, précisant que c’était pour moi un manque d’ambition des Alpes-de-Haute-Provence que de ne pas être présentes à ce salon. Je souhaite que le 04 soit davantage reconnu pour l’aider à avoir la notoriété qu’il mérite. Et ce n’est pas en continuant à ne pas participer à de tels grands événements que l’on pourra commencer à rattraper ce déficit de notoriété. »

« Il y a un risque en effet : celui de voir l’huile essentielle de lavande être interdite par la commission européenne »

Alors, Eliane Barreille, première femme à accéder à cette fonction dans le 04, a profité de la présence de différents ministres, candidates et candidats à l’élection présidentielle, pour mettre sur la table des problématiques locales. Et même très locales, comme la grande incertitude qui plane ces derniers mois sur la filière de la lavande. « Il y a un risque en effet, souligne la présidente, celui de voir l’huile essentielle de lavande être interdite en Europe. Elle est dans le collimateur de l’Union européenne, qui souhaite prendre en compte les perturbateurs endocriniens pour procéder à une étude des molécules  concernées afin de les retirer. »

Une décision qui pourrait entraîner des dépenses de plus d’un milliard d’euros pour une filière qui pourrait ne pas s’en remettre. « On se bat depuis des mois avec le gouvernement et le président de la région pour impulser une grande action de mobilisation et défendre les nombreux lavandiculteurs de notre territoire, rappelle Eliane Barreille, et nous pouvons davantage peser en étant présents, ici, aux côtés des autres représentants des départements. »

salon de l'agriculture
Eliane Barreille, la présidente du Département des Alpes-de-Haute-Provence, a pu évoquer la filière de la lavande au ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie (bouquet de lavandes à la main) ou Christophe Castaner. ©Département des Alpes-de-Haute-Provence.

« Avec 2 180 exploitations agricoles, nous avons un département unique où toutes les filières agricoles sont représentées »

Autre question soulevée dans la capitale, celle de la « plus grande reconnaissance des labels et appellations géographiques du 04, expliquant que notre présence au salon doit être une magnifique vitrine pour les produits de terroir et je suis ravie qu’un grand nombre de nos agriculteurs soient venus à Paris sur notre stand. Avec 2 180 exploitations agricoles, nous avons un département unique où toutes les filières agricoles sont représentées. Les productions végétales y sont plurielles, avec les vergers de pommiers de la Durance, les cultures de céréales, les productions de fruits et légumes. La qualité de nos productions est aujourd’hui reconnue par 19 labels, dont l’agneau de Sisteron, le fromage de Banon, les vins de Pierrevert, l’huile d’olive de Haute-Provence, le thym et les herbes de Provence, le miel de lavande, la pomme des Alpes… Nous sommes là aussi pour en soutenir d’autres à l’avenir. »

salon de l'agriculture
Provence-Alpes-Côte d’Azur fait entendre sa voix au Salon de l’Agriculture. ©Département des Alpes-de-Haute-Provence.

Les aides accordées par la collectivité régionale pour soutenir les exploitants agricoles

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est montrée entreprenante dans le grand hall 3 du « pavillon des Régions de France » depuis l’inauguration de son espace, mardi 1er mars au matin. Elle est installée sur 150 m2 avec une espace de 30 m2 occupé par la chambre régionale d’agriculture. « Nos agriculteurs font rayonner notre région grâce à leur labeur » avançait mardi le président de région, Renaud Muselier, assurant que dans les six ans à venir, nous accentuerons notre soutien, particulièrement dans les départements alpins, les plus agricoles, autour de la filière élevage, laitière, saveurs et senteurs ou bois. Nous mettrons tout en œuvre pour améliorer leurs conditions de vie et valoriser ceux qui font l’identité de la région : lavande, vignes, fleurs, élevage, riz de Camargue, foin de Crau, autant de productions qui dessinent les paysages du Sud en faisant perdurer ses traditions. »

Provence-Alpes-Côte d’Azur fait entendre sa voix au Salon de l’agriculture
Les cultivateurs de lavande sont présents et défendent leur filière à Paris.

Entre ses différentes animations proposées tout au long de la journée, la collectivité régionale a voulu rappeler ce qu’elle avait entrepris pour soutenir les exploitants agricoles pendant la crise sanitaire. A l’image du premier fonds de 5 millions d’€ de subventions directes consenti pour compenser les pertes en chiffre d’affaires des exploitations du territoire régional. Et des deux autres : appelés fonds d’urgence, de 3 millions d’euros chacun, actés pour aider à reconstruire les exploitations détruites suite à la tempête Alex en octobre 2021, et suite à l’épisode de gel survenu en avril 2021.

Bruno Angelica

Le poids et les chiffres de l’agriculture dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

  • 25 % de la superficie régionale en terre agricole
  • 38 500 emplois directs
  • 20 840 exploitations
  • 100 000 emplois indirects
  • 500 agriculteurs qui s’installent sur notre territoire chaque année
  • 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 284 produits labélisés en France
  • 1ère région française pour la culture bio
  • 1ère région mondiale pour la production de vin rosé

Le budget accordé par la collectivité régionale à l’agriculture est passé de 28 à 33 millions d’euros entre 2016 et 2020

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.