Secuderm, les pansements de l’extrême

Cet été, Mprovence et France Bleu Provence développent un partenariat pour mettre en lumière "Les nouveaux entrepreneurs" qui innovent dans tous les secteurs d’activité. Au tour de Secuderm de présenter son projet e-santé et notamment ses pansements connectés à la pointe de la technologie.

économie

Sur un territoire métropolitain très marqué par le poids économique et social des activités de santé, les start-ups foisonnent. On les voit souvent dans le secteur des biotechnologies où se préparent, à coups de levées de fonds conséquentes, les médicaments du futur. Il existe pourtant une autre forme de la e-santé, dans les objets connectés, la fameuse technologie IOT ( pour simplifier, l’internet des objets).

Soins et objets connectés

Un très bel exemple de cette adaptation numérique à des solutions de notre environnement quotidien nous est fourni par Eric Gilli, le fondateur de Secuderm, également président de la commission e-santé de Medinsoft. En partant d’un produit très banal : le pansement, Eric et son équipe ont d’abord travaillé sur l’étanchéité absolue, essentielle dans des activités extrêmes, militaires ou sportives à haut risque. Les nageurs de combat de Saint-Mandrier ont, par exemple, testé ces pansements 2.0 afin de remédier à des plaies ou des indurations dont la cicatrisation est rendue délicate par l’entraînement poussé et les heures passées en milieu marin.

La prochaine étape promet d’être spectaculaire ! C’est celle du pansement connecté, qui en est pour l’instant à la « preuve du concept »,  et qui permettra à la start-up de récolter et de transmettre de nombreuses informations, des datas de santé précieuses pour les professionnels.

Rencontre avec « le seigneur des calanques »

Il y a quelques jours, Eric Gilli a accompagné le recordman du monde de plongée de haut vol, le Cassidain Lionel Franc, plus connu dans les calanques sous le surnom de Loulou. Suite à un accident de la circulation, ce dernier a dû protéger ses pansements, consécutifs à de nombreuses opérations de la jambe, avec un film transparent et complètement étanche fabriqué par Secuderm.

Ainsi, Loulou a réalisé, sans aucun problème d’infiltration, une traversée sportive à la nage de 3,7 kms entre la calanque d’En Vau et la plage du Bestouan. Les deux compères, qui se connaissent de longue date, ont aussi souhaité mettre en lumière, à l’occasion de cette performance, deux associations qui leur tiennent à cœur : « Maryse pour la vie » pour le don d’organes et « La vie par un fil » pour les enfants cathétérisés.

 

 

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.