Une nouvelle chaire Unesco pour l’université Côte d’Azur

L’Unesco vient d'attribuer une chaire "Paix et développement par le droit" à l'université Côte d'Azur. Son but est de promouvoir le droit international et de renouveler l’étude de ces enjeux relatifs, dans une période où ces valeurs universelles sont attaquées de toutes parts.

société

L’Unesco vient d’attribuer à l’université Côte d’Azur une nouvelle chaire « Paix et développement par le droit » pour une durée de 4 ans. Porté par Jean-Christophe Martin, professeur de droit public et directeur de l’Institut de la paix et du développement de l’université Côte d’Azur, ce projet qui vient de se concrétiser reflète la volonté de l’université d’apporter sa pierre à l’édifice de paix et le développement que s’efforcent de bâtir les Nation-Unies depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ces valeurs universelles figurent en effet dans la charte de San Francisco et dans l’acte de constitution de l’Unesco.

Un rôle majeur pour les universités

Parmi les outils à la disposition des États pour promouvoir ces valeurs, le droit international reste l’un des plus efficaces. Mais les universités ont aussi un rôle majeur à jouer dans ce domaine, notamment pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable des Nations-Unies, parmi lesquels figure – au 16e rang – celui intitulé « Paix, justice et institutions efficaces ».

Un réseau international d’échange et de coopération

L’attribution de cette chaire Unesco va également permettre à l’université Côte d’Azur de rejoindre un vaste réseau international, aux côtés de partenaires comme l’université d’État de Moldavie, l’université fédérale du Minais Gerais à Belo Horizonte (Brésil), l’université Milano-Bicocca de Milan (Italie), l’Institut international de droit humanitaire de San Remo (Italie), ou encore l’Université de Sousse (Tunisie), mais aussi d’établir des relations plus larges avec les universités titulaires d’autres chaires Unesco, dans le cadre du programme Unitwin, à commencer par la chaire d’éthique du vivant et de l’artificiel de l’université Côte d’Azur, portée par Vanessa Nurock.

Un booster d’échanges pour l’université Côte d’Azur

Avec cette nouvelle chaire, l’université Côte d’Azur ambitionne de renforcer ses formations dans les domaines de la paix et du développement, notamment en favorisant les échanges et les coopérations avec les établissements partenaires et en facilitant la mobilité des enseignants-chercheurs.

cet article vous a plu ?

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez vos commentaires.

Donnez nous votre avis

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partager vos commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.